Les cerises s’affichent majestueusement sur les étals des marchands de fruits. Ce fruit rouge à noyau fait quasiment l’unanimité des gourmands et des pâtissiers qui usent de sa disponibilité sur le marché pour l’incorporer dans les desserts ou pour le dévorer simplement. Outre son goût légèrement sucré et acidulé, ce fruit se caractérise par des effets bénéfiques non moindre sur la santé.

La magie des anthocyanes

En effet, riche en vitamines A et C et en omégas 3 et 6, la cerise tient ses plus importantes vertus de sa teneur en anthocyanes, lesquels s’alignent parmi les antioxydants et les anti-inflammatoires naturels par excellence. Les anthocyanes agissent positivement sur l’organisme pour réduire, d’abord, le risque de l’hypertension artérielle. Une étude avait, en effet, démontré que des personnes hypertendues ont vu leur tension artérielle diminuer de 7% grâce à la consommation quoique modérée de la cerise.

D’un autre côté, les anthocyanes présents dans la cerise apporteraient une solution naturelle aux problèmes liés à la goutte. Cette maladie, rappelons-le, fait partie de la famille des rhumatismes inflammatoires. Elle revient, essentiellement, à l’augmentation de l’acide urique dans l’organisme, ce qui provoque des douleurs insoutenables. Les anthocyanes contribuent à la réduction de l’acide urique ce qui prévient, sensiblement, les crises de la goutte de près de 35% à condition, évidemment, que la consommation des cerises soit fréquente mais modérée et que le sujet ne soit point diabétique.

Et en parlant de diabète, il est bon à savoir que la cerise —grâce aussi à sa teneur en anthocyanes— améliore notablement le taux de l’insuline. Aussi, est-il bon à savoir que grignoter des cerises au dessert ou encore siroter un jus de cerises naturel contribuerait à une diminution nettement plus rapide du taux glycémique. Néanmoins, l’avis du médecin diabétologue est incontournable pour que la consommation de ce fruit ne soit pas une source de malaise ou de trouble glycémique chez une personne diabétique.

Autre vertu importante à mentionner : la réduction des taux de triglycéride et du cholestérol qui permet, ainsi, de contribuer à la prévention des maladies cardiaques.

La cerise serait, également, l’amie de l’appareil intestinal dans la mesure où elle y stimule le développement des bonnes bactéries.

Soulagement des douleurs et relaxation

Son impact anti-inflammatoire est jugé comme étant certain. Aussi, ce fruit est-il recommandé, aussi bien pour les sportifs que pour monsieur-tout-le-monde, afin de soulager les courbatures, les douleurs et les déchirures musculaires.

Par ailleurs, ce fruit semble être efficace pour la relaxation. Il suffit de boire un jus de cerises frais pour constater une nette amélioration et de la qualité et de la durée du sommeil. Ce dernier peut être même prolongé d’une heure et demie!

Enfin, la consommation modérée des cerises permettrait l’amélioration du flux sanguin vers le placenta chez la femme enceinte. Encore faut-il prendre l’avis du médecin pour écarter tout éventuel risque.

* Source : www.santemagazine.fr

Charger plus d'articles
Charger plus par Dorra BEN SALEM
Charger plus dans Magazine La Presse

Laisser un commentaire