La présidence du gouvernement a annoncé ce lundi dans un communiqué publié sur sa page officielle qu’elle a décidé de déposer une plainte contre la députée Abir Moussi, présidente du parti Destourien libre ainsi que les autres députés de son bloc parlementaire au sein de l’Assemblée des représentants du peuple (ARP), et ce pour « avoir commis des actes et des pratiques en infraction aux mécanismes de travail des établissements de l’État et pour avoir entravé l’activité d’un bien public. » Tout en exprimant son rejet catégorique du comportement de la députée.

Abir Moussi qui, selon la même source, aurait menacé la ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique Olfa Ben Ouda, et le ministre des affaires sociales Mohamed Trabelsi lors de la séance d’audition à l’ARP.

Lors de cette séance, Moussi a appelé ainsi que les députés de son bloc parlementaire la ministre de l’enseignement à quitter la salle. La séance a été levée deux fois pour la reporter ultérieurement sans fixer une date.

Les députés du parti Destourien ont également refusé la présence des membres du gouvernement actuel au sein de l’ARP et ont appelé à la démission du gouvernement Mechichi ainsi que du président du parlement Rached Ghannouchi.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse avec TAP
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire