Né en 1950, l’artiste et galeriste Mohamed Ali Essaadi nous a quittés le 6 juin 2021.


Diplômé de l’Ecole des beaux-arts de Tunis en 1978 et titulaire d’un DEA en histoire de l’art de l’Université Paris I (Panthéon Sorbonne) en 1980, Mohamed Ali Essaadi fit un premier séjour à la Cité internationale des arts de Paris en 1985, fut lauréat du Premier prix présidentiel de la photographie (Tunis 1989) ; il fut fondateur et directeur de la Galerie Essaadi à Carthage (1993-2021). Il participa à plusieurs expositions en Tunisie et à l’étranger, ainsi que des participations à l’édition d’ouvrages d’art avec des éditeurs tunisiens. Obtention d’une bourse de l’Université de Berkeley en 2002 et une autre de visiteur international du gouvernement américain en 2003. En 2010, il séjourna pour la seconde fois à la Cité internationale des arts de Paris.

A toi, mon ami !

Nous avons foulé les mêmes pavés de Borj Zouara à Bab Sidi Abdesselem, là où réside l’Ecole des beaux-arts. Nos promenades allaient de Halfaouine à Bab Souika, toi, tu fixais les scènes de marché sur ta pellicule et moi, je croquais les attitudes.

«Les souvenirs du passé sont les rides de l’âme», c’est un peu de cette âme qui voyage avec toi, sans rides, comme une photo sortie de son bain.

Assis sur les créneaux de mon Borj, je te vois scrutant l’horizon marin près des vieilles pierres des vestiges de Carthage.

Merci, Hamadi, comme je t’appelais affectueusement…

Sylvain Monteleone
(Artiste-peintre)

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans Culture

Laisser un commentaire