Plus d’un mois après la reprise du trafic aérien desservant la Tunisie, les touristes européens ne se bousculent pas pour venir passer leurs vacances estivales dans notre pays. Et pour cause l’émergence de nouveaux variants de la pandémie du covid-19 et le taux exponentiel des contaminations qui ont fait de la Tunisie une zone rouge à haut risque. Il ne faudra pas donc s’attendre à un afflux massif de touristes étrangers. Alors, assurément, il va falloir miser local. Parier sur le tourisme interne est la meilleure alternative durant cette période difficile pour résorber les pertes enregistrées l’année dernière. La conjoncture actuelle force dès lors à changer de fusil d’épaule, c’est le moment de faire preuve d’innovation et d’intelligence dans l’offre touristique. C’est le moment de concocter aux Tunisiens et nos ressortissants à l’étranger des offres adaptées à leurs besoins et à leurs bourses.

Les crises génèrent certes des difficultés, mais elles sont aussi porteuses d’opportunités. La Tunisie a l’occasion de mettre en place une stratégie réfléchie et pérenne pour booster le tourisme interne. En ces temps difficiles, nous ne pouvons compter que sur nous-mêmes. A travers un bon rapport qualité/prix, donnons aux Tunisiens l’opportunité de découvrir

leur pays, tout en soutenant nos opérateurs touristiques. Car, à travers des prix réduits, de bonnes prestations de qualité et l’engouement qu’ils suscitent déjà, l’écosystème touristique va un peu se requinquer, et notre compagnie aérienne Tunisair, laminée par la crise, va pouvoir engranger du cash après plusieurs mois de disettes.

Les professionnels doivent comprendre que pour sauver la saison estivale 2021, ils doivent miser d’abord —et surtout— sur le tourisme interne. D’ailleurs, un pays comme la France, principal marché émetteur à destination de la Tunisie, a incité l’année dernière ses citoyens à «consommer local», et à réserver leurs vacances au territoire français.

En l’absence de visibilité sur l’évolution de la situation épidémiologique et face à ce climat anxiogène imposé par la crise sanitaire et socioéconomique, les professionnels s’accordent à dire que le salut viendra du tourisme interne. Et encore! Car même sur le seul terrain local, la flambée de nouveaux cas de contamination risque de chambouler les plans de vacances, de peur de se retrouver à nouveau confinés au cours de cet été.

Il est primordial d’encourager le tourisme interne et local en tant qu’alternative durant cette saison estivale, en adoptant des prix exceptionnels et préférentiels et des services de qualité dans l’ensemble des unités hôtelières, à même de permettre une relance soutenue et sûre de ce secteur clé. Les professionnels, eux, peuvent concocter pour leurs hôtes et touristes, des offres variées et des packages attractifs avec les différentes parties prenantes comprenant le transport, l’hébergement, la restauration et les activités de loisirs…

Moez Belhassine, directeur général de l’Office national du tourisme tunisien (Ontt), a souligné qu’une grande importance est accordée actuellement au tourisme intérieur, et que les moyens de l’activer ont été étudiés. Et d’ajouter qu’un accord avait été conclu entre l’Ontt, la Fédération tunisienne de l’hôtellerie (FTH) et la Fédération tunisienne des agences de voyages (Ftav) pour appliquer des réductions au profit des citoyens tunisiens, en plus de la préparation de programmes intégrés pour les inciter à passer leurs vacances dans des hôtels tunisiens.

Charger plus d'articles
Charger plus par Najoua Hizaoui
Charger plus dans Supplément Economique

Un commentaire

  1. Billy

    01/07/2021 à 02:46

     » donnons aux Tunisiens l’opportunité de découvrir leur pays » vu l’étendue du territoire ils ne connaissent pas le pays encore xD
    l’arrogance perdra ce pays définitivement
    Depuis 11 ans il n’y a que des mauvaises décisions qui ont étés prises

    Répondre

Laisser un commentaire