Le congrès extraordinaire non électif de l’Union générale tunisienne du travail (UGTT) a approuvé, jeudi, la révision de son statut qui prévoit le renouvellement partiel d’au moins un tiers de la composition du bureau exécutif et des fédérations et la limitation du secrétariat général du bureau exécutif à deux mandats seulement, a annoncé le secrétaire général adjoint de la Centrale syndicale, Hfaiedh Hfaiedh.

Dans une déclaration à l’agence TAP, Hfaiedh a expliqué qu’en vertu de cet amendement, les membres du Bureau exécutif national pourront se porter candidats à plus de deux mandats consécutifs, à condition que le renouvellement touche au moins un tiers des membres du bureau exécutif et des fédérations. Approuvé par 500 congressistes, contre 17 rejets et 3 abstentions, cet amendement faisait partie d’un certain nombre de propositions d’amendement présentées par l’UGTT lors de son congrès extraordinaire non électif organisé hier et aujourd’hui à Sousse.

Le responsable syndical a indiqué que le renouvellement d’au moins un tiers des membres comprend, selon la nouvelle révision, le Bureau exécutif, les fédérations et les 24 unions régionales. La révision, qui permet le renouvellement des candidatures pour plus de deux mandats consécutifs, se présente comme un amendement au statut, qui stipule que l’adhésion au Bureau Exécutif est limitée à deux mandats depuis le congrès tenu par l’UGTT au cours de l’année 2002.

Selon la même source, le congrès a également approuvé l’attribution de deux sièges aux femmes dans la composition du bureau exécutif et des fédérations. Hfaiedh a déclaré que les congressistes ont aussi approuvé le soutien des syndicats de base à travers la tenue périodique de la conférence des cadres.

Il a, en outre, indiqué qu’il était décidé d’autoriser la création de fédérations locales dans les délégations dans lesquelles le nombre d’affiliés n’atteint pas les 1500, ce qui était le minimum avant la révision. Dans un autre contexte, le président du congrès Abdallah El Euchi, a indiqué dans une déclaration à l’agence TAP, qu’à l’ouverture du congrès, les participants ont approuvé les rapports financier et moral, notant que les propositions d’amendement du statut avaient été présentées depuis plus de 4 ans.

Les travaux du congrès extraordinaire non électif se poursuivront aujourd’hui, vendredi, pour publier la motion générale portant notamment sur la situation générale du pays, la motion interne et la motion relative au conflit arabe avec l’ennemi sioniste. El Euchi a estimé que le projet de révision du statut concerne principalement le renouvellement des responsabilités au sein des structures de l’union et vise à assurer meilleure efficacité et une meilleure organisation du travail administratif.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse avec TAP
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire