En ces temps de pandémie, la vigilance est de mise. Elle devrait, notamment, concerner les enfants, dont le nombre de cas contaminés par le variant indien ne cesse d’augmenter ces dernières semaines. Or, depuis le début de l’été, des clubs privés spécialisés dans les loisirs pour enfants proposent plusieurs types d’activités ludiques (chant, théâtre, danse…). Les parents, qui travaillent, en profitent pour inscrire leurs enfants dans ces espaces. Vu le nombre élevé d’enfants inscrits dans ces clubs, ces espaces devraient veiller au respect strict du protocole sanitaire, en imposant, dans la mesure du possible, le port des masques de protection et le respect de la distanciation sociale et en réduisant le nombre d’enfants par salle et par activité.

Charger plus d'articles
Charger plus par Imen Haouari
Charger plus dans Société

Laisser un commentaire