Une scène surréaliste a eu lieu cette semaine à l’aéroport international Tunis-Carthage. La salle d’enregistrement des vols internationaux était bondée de monde sans que la distanciation sociale ne soit respectée. Débordés, semble-t-il, les agents de l’aéroport n’ont pas daigné intervenir pour veiller à ce que les voyageurs se tiennent à distance les uns des autres. Aujourd’hui, il est impératif de veiller au respect des mesures barrières et du protocole sanitaire dans les aéroports qui enregistrent des flux incessants de voyageurs, dont certains pourraient être contaminés par le coronavirus sans qu’ils le sachent.

Charger plus d'articles
Charger plus par Imen Haouari
Charger plus dans Société

Un commentaire

  1. MusKD

    12/07/2021 à 19:37

    Bonjour
    Le problème réside dans la gestion de l’afflux des voyageurs, du coup ça se répercute sur « la distanciation sociale »
    Aussi lors de la remise de bagage, le 8 juillet dernier les bagages à l’arrivée de l’aéroport Tunis Carthage, on pu être réceptionné seulement 1 heure après !!! Les alentours du tapis roulant était bondé de monde pendant 1h !!! Alors la distanciation sociale !!!Et cerise sur le gâteau, les bagages sont arrivés sur un autre tapis ! On aurait cru un gag, « une caméra cachée »

    Répondre

Laisser un commentaire