Des partisans du mouvement Ennahdha, rassemblés devant le portail extérieur du Palais du Bardo, ont tenté de forcer l’accès au parlement.

Les forces de l’ordre les ont en empêchés sans recourir à la force, a constaté le journaliste de l’agence TAP.

Des dizaines de partisans d’Ennahdha, présents sur les lieux, ont fustigé le « coup d’Etat contre la légitimité » et scandé des slogans hostiles aux journalistes.

D’un autre côté, un groupe de jeunes continuaient, devant le Parlement, de manifester leur soutien au Président de la République, Kaïs Saïed, et de saluer les décisions annoncées dimanche soir, au cours d’une adresse aux Tunisiens.

Ils ont appelé à poursuivre en justice les députés et membres du gouvernement impliqués dans des affaires de corruption.

Dimanche soir, le président de la République a décidé de suspendre les activités du Parlement, lever l’immunité de tous les députés, démettre de ses fonctions le chef du gouvernement et assurer, lui-même, la présidence du ministère public.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse avec TAP
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire