Le départ d’un ami de la Tunisie

Pierre Hunt, grand ami de la Tunisie, nous a quitté à l’âge de 94 ans. Cet ambassadeur de France, dont la carrière fut remarquable, était le porte- parole de la présidence française sous le mandat de Giscard d’Estaing. Il accompagna d’ailleurs ce dernier lors de sa visite officielle en Tunisie en 1975. Nommé ambassadeur de France à Tunis, il occupa ce poste au début des années 80. Président de l’Association du Souvenir de Bourguiba, association ayant pour but de préserver la mémoire du leader tunisien,  c’est lui qui installa le buste de Bourguiba sur les berges de la Seine à Paris, sur l’esplanade qui porte son nom.

Une raie requin à Zarzis

Rien de plus rare que cet étrange poisson nommé raie-requin. Cette espèce, selon les spécialistes, présente des caractères spécifiques aux raies, et d’autres spécifiques aux requins. On la trouve sur les fonds sableux allant de 9 à 100 mètres. On en pêchait une à Zarzis, récemment, et l’information nous a été transmise par Flavio Ventura, ancien rédacteur en chef de La Presse, qui n’a pas perdu ses réflexes journalistiques. Flavio, qui passe près de 10 mois par an à Zarzis, ne précise pas si c’est lui qui l’a pêchée.

La journée de la Méditerranée

L’Union pour la Méditerranée l’annonçait récemment : une Journée de la Méditerranée a été créée. Elle se donnera pour but de « favoriser une identité méditerranéenne commune, tout en favorisant les échanges interculturels et en embrassant la diversité de la région. Elle sera célébrée tous les 28 novembre de chaque année. Nous, on l’aurait plutôt imaginée en été.

Du côté du Louvre d’Abou Dhabi

En dépit du corona, le Louvre d’Abou Dhabi est l’un des musées qui demeure le plus actif, enchaînant événements et manifestations. C’est ainsi qu’il lance une exposition et un nouveau prix pour mettre en lumière les talents de la scène artistique contemporaine : « Louvre Abou Dhabi Art Here » aura pour thème de l’exposition : « Mémoire, temps et territoire », cependant que le prix sera le « Richard Mille Art Prize ».

Deux initiatives, désormais inscrites dans un calendrier annuel, qui soutiennent la création artistique contemporaine et que l’on souhaite voir dupliquer par tous les musées.Ces manifestations artistiques coïncideront  avec le cinquantième anniversaire de la création des Emirats.

La harga n’est pas une fatalité

La migration pourrait emprunter un autre chemin. « une autre voie possible » est le slogan du projet amem,— appui à une migration équitable pour le Maghreb —. Dans le cadre de ce projet, initié par l’Organisation internationale du travail et financé par l’Agence Italienne pour la Coopération au développement, on lance une vaste campagne d’information et de sensibilisation sur les voies régulières de la migration, et bien sûr, les risques de la migration irrégulière. La harga n’est donc pas une fatalité.

La meilleure de l’Aïd

Elle était suggérée par un internaute : louer un mouton. Faire plaisir à ses enfants, rendre jaloux les voisins qui n’en ont pas, puis déclarer qu’on l’emmène chez le boucher et rendre le mouton non sans acheter quelques kilos de viande. C’est, bien sûr, un canular, mais gageons que l’idée fera son chemin.

RED Carpet

Sur le tapis rouge du festival de Cannes, les stars rivalisaient d’élégance et de glamour. Très remarquée et ne craignant pas la concurrence, notre Anissa Daoud nationale fit une très belle montée des marches. Elle était habillée par Farès Cheraiet, le styliste qui fit ses armes chez Azzedine Alaya et rendit hommage, chaque année, à la robe noire. 

Charger plus d'articles
Charger plus par Alya HAMZA
Charger plus dans Société

Laisser un commentaire