Le ministre des Affaires étrangères, de la migration et des Tunisiens à l’étranger a été chargé par le président de la République de mener des contacts avec des dirigeants européens, axés notamment sur les derniers développements en Tunisie.

Selon un communiqué rendu public ce mercredi par le ministère des Affaires étrangères, Jerandi a eu notamment des entretiens avec le chef de la diplomatie française Jean-Yves Le Drian, le secrétaire d’État allemand aux Affaires étrangères Miguel Berger et le haut représentant de l’Union européenne pour les affaires étrangères et la politique de sécurité Josep Borrell.

À cette occasion, le ministre a informé ces dirigeants de tous les développements survenus récemment en Tunisie à la lumière des décisions prises dimanche dernier par le président de la République.

Cités dans le même communiqué, les dirigeants européens ont réaffirmé la disposition de leur pays à continuer de soutenir la Tunisie dans son processus démocratique sur la vie de l’instauration de l’État de droit, de la démocratie et des droits de l’Homme.

Le président Kaïs Saïed avait décidé, dimanche au soir, de geler les travaux du Parlement pour 30 jours, de révoquer le chef du gouvernement et de prendre en main le pouvoir exécutif, à l’issue d’une journée de manifestations visant notamment la coalition au pouvoir dont notamment le mouvement Ennahdha.

Rached Ghannouchi, président de cette formation politique avait dénoncé un  » coup d’État  » contre la révolution et la constitution.

Charger plus par La Presse avec TAP
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire