Le parti Ettakatol a appelé, mercredi, à l’organisation d’élections législatives anticipées dans les meilleurs délais et après la révision de la loi électorale, de la loi des partis et des associations ainsi que de tous les textes garantissant l’intégrité de l’opération électorale.

Ettakatol estime que le principe d’une séparation des pouvoirs est l’un des fondements de la démocratie. Il est également impératif de garantir le retour, dans les meilleurs délais, à un fonctionnement normal des institutions de l’État pour une durée de 30 jours.

Et d’ajouter qu’une feuille de route élaborée dans un cadre participatif doit être présentée dans ce sens.

Le 25 juillet dernier, le président de la République avait annoncé des mesures exceptionnelles à savoir le gel de toutes les activités du parlement pour une durée de 30 jours et la levée de l’immunité de tous les députés.

Kais Saied a également annoncé qu’il démettait de ses fonctions le chef du gouvernement Hichem Mechichi et se chargeait du pouvoir exécutif avec l’aide du gouvernement qui sera présidé par un chef désigné par le président de la République.

Dans une déclaration publiée, mercredi, à l’issue de la réunion du conseil national du parti, Ettakatol considère que les décisions prises par le président de la République, malgré une interprétation élargie de l’article 80 de la Constitution, constituent un facteur majeur permettant de mettre un terme à la crise et à la corruption.

Elles constituent également une occasion pour rectifier le processus et continuer la transition démocratique selon les principes de la révolution.

Ettakatol appelle au respect des droits de l’homme, des libertés, de l’État de droit et de l’indépendance de la justice, insistant sur la nécessité d’éviter les erreurs pouvant nuire à la totalité du processus et envoyer un message négatif à l’opinion publique nationale et internationale.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse avec TAP
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire