M.Moez Kamoun est «partner» et responsable de l’activité de conseil en stratégie et en management à PwC Tunisie. Il a une expérience professionnelle de plus de 28 ans à PwC Tunisie.


M. Kamoun a eu à intervenir dans plusieurs projets de transformation dans le domaine de la stratégie, l’organisation, les processus, les systèmes d’information et le capital humain auprès d’acteurs économiques (gouvernements, ministères, opérateurs de télécommunication, banques, industriels, etc.) opérant dans plusieurs pays, notamment en Afrique et appartenant à des secteurs d’activités public et privé. Il est expert-comptable.

Pour mettre la lumière sur l’activité de conseil chez PwC (PricewaterhouseCoopers) en Tunisie, nous avons sollicité l’associé responsable de cette ligne de services, Moez Kamoun, qui a bien voulu nous présenter ses domaines d’intervention et ses plans de développement pour la période à venir, ainsi que les récentes transformations au sein de PwC au niveau mondial et en Tunisie.

Forte attractivité

Pour parler de l’activité de conseil en stratégie et en management qu’il pilote, nous nous sommes fait une idée sur son équipe qui est composée d’une cinquantaine de personnes avec des profils pluridisciplinaires (stratégie, gestion, finance, data, technologie, cyber intelligence, etc.) et en moyenne d’un niveau de séniorité assez élevé (plus de dix années d’expérience). Malgré le contexte particulier du covid-19, ils ont une forte attractivité des talents, aidé par notre double dimension locale et internationale et notre programme de montée en compétences (upskilling), principalement dans des domaines de compétences en plein essor comme l’ESG (Environmental, Social and Governance), l’IA (l’Intelligence Artificielle), le cloud, les alliances technologiques et les technologies émergentes pour fournir des analyses pertinentes et procurer un avantage concurrentiel à nos clients. Notre équipe d’experts est sollicitée pour intervenir dans une zone géographique beaucoup plus large (France, Maghreb et Afrique francophone) que le marché tunisien.

Ses projets s’inscrivent principalement dans le secteur gouvernemental et des services publics, des télécoms et des services financiers. Ils ont une orientation et une sensibilité très particulière autour de la thématique de la transformation digitale à travers des projets emblématiques dans le domaine de l’E-Gouv (e-santé, e-éducation, e-finances, interopérabilité, etc.).

Durant les dernières années, son équipe a réussi à livrer plusieurs projets d’envergure auprès de ministères des finances en Afrique et en Tunisie, dont notamment le programme First (Fiscal reform for a strong Tunisia) financé par l’Usaid. La participation active du département consulting dans ce programme était principalement autour de la composante technologique et consistait à apporter une assistance technique auprès des parties prenantes (Direction générale des impôts, Direction générale de la comptabilité publique et du recouvrement, Centre informatique du ministère des Finances, etc.) sur des sujets de système d’information, de système de management de la sécurité d’information, d’interopérabilité, de business intelligence et de tableaux de bord, etc.

Plan de développement

en cours

«En Afrique, nous sommes reconnus comme étant l’acteur de référence dans le conseil auprès des opérateurs et des régulateurs de télécommunication. Nous intervenons sur plusieurs problématiques transverses (organisation, optimisation et automatisation des processus, comptabilité réglementaire, etc.) et métiers (commercial, marketing, distribution, wholesales, finance, ressources humaines, etc.) », estime notre interlocuteur.

Et d’ajouter : «Pour parler du plan de développement, nous avons lancé sur Tunis depuis le début de l’année 2021 une activité qui consiste à apporter un soutien technique aux bureaux appartenant au réseau international de PwC et souhaitant faire appel à nos compétences locales pour la livraison de leurs projets technologiques. Pour cette nouvelle activité, un plan de recrutement très ambitieux de talents juniors et séniors dans le domaine de la technologie est en cours de mise en œuvre progressivement sur les trois prochaines années. Notre objectif est de capter un nombre très important de jeunes talents diplômés et de leur offrir un cadre de travail agréable, motivant et une expérience inédite sur des projets internationaux qui se dérouleront en partie en Tunisie».

Sans chercher à prédire l’avenir, la tonalité alarmiste et l’inquiétude qu’expriment les femmes, les hommes, les acteurs influents et les témoins de ce monde en mutation, nous éclairent sur l’urgence des mesures à prendre à court terme et la nécessité de refonder nos priorités humaines, sociétales et environnementales. «Nous sommes dans la nécessité de réfléchir différemment, de nous réinventer radicalement pour dépasser des logiques souvent orientées vers une création de valeur exclusivement financière, insuffisante lorsqu’elle est décorrélée des facteurs sociétaux et environnementaux dont nous dépendons. Pour réinventer un nouveau modèle, les parties prenantes devront travailler différemment ensemble dans une démarche d’écoute, d’humilité et de co-construction d’un nouveau pacte économique, social et écologique pour réconcilier «économie, entreprise et société», affirme M.Kamoun.

Et  d’ajouter : «Pour le métier de Consulting que nous exerçons au sein de PwC, nous devons être en mesure de sortir des sentiers battus, nous réinventer rapidement et nous concentrer sur certaines priorités-clés que nous allons bientôt confronter en réalité : aider nos clients à repenser les modèles commerciaux dont ils disposent aujourd’hui, et à redémarrer leurs opérations de manière à servir avec succès leurs parties prenantes et à aider à construire un monde plus inclusif et durable à l’avenir, ainsi que stimuler et intensifier l’innovation et le développement de nouveaux produits et services pour mieux servir les parties prenantes d’aujourd’hui et de demain. Autant de sujets qui nécessitent une vraie prise en charge au-delà de leur gadgétisation incessante : la digitalisation, la robotisation et l’automatisation, l’intelligence artificielle, la nouvelle organisation du travail, la protection des données, le cloud, la cybersécurité, la monnaie digitale, etc.

C’est ainsi que nous reconstruirons une société plus résiliente et solidaire».

PwC a récemment dévoilé The New Equation (La Nouvelle Equation), sa nouvelle stratégie mondiale en réponse aux profondes évolutions que traverse le monde : disruption technologique, changement climatique, fractures géopolitiques, conséquences de la pandémie du covid-19… The New Equation répond à deux grands besoins indissociables auxquels les organisations feront face à court terme : le premier est de construire la confiance, et le second besoin est de transformer pour des résultats durables.

Charger plus d'articles
Charger plus par Sabrine AHMED
Charger plus dans Economie

Un commentaire

  1. Rejah

    08/08/2021 à 10:38

    C qui encore ce Kamoun? Il va construire un pays?? Consulting en tout… profitez encore du peu qui teste pour achever le travail commencé par les islamistes et leur alliés

    Répondre

Laisser un commentaire