Malgré ce flou et cette discrétion des dirigeants, on apprend que les dettes vont être épongées d’ici à la fin du mois. Quelques joueurs internationaux ont été déjà «réservés».

L’héritage laissé par Abdessalam Younsi et sa bande est très lourd, c’est une vérité. Les nouveaux dirigeants clubistes ont réussi le miracle de sauver les meubles et de mettre de l’ordre dans les sections, tout en traitant doucement ce dossier des dettes qui s’élèvent à 13 millions de dinars. Au fait, ce qu’on peut reprocher à Youssef Almi et son équipe, c’est leur «attentisme» et leur discrétion exagérée. Les chiffres et les données sur le dossier des dettes ne sont pas clairs et actualisés. On a parlé dans un premier temps de dossiers clos et d’arrangements trouvés pour réduire les montants, mais, en même temps, ce chiffre de 13 millions n’a pas bougé. En tout cas, et étant donné le peu d’informations qui filtrent des rouages du président clubiste, on peut assurer que la position clubiste s’est bien améliorée auprès de la Fifa. D’un club mal réputé et en état d’insolvabilité, le CA est passé à un club qui règle ses dettes, selon un échéancier acceptable. Le dernier versement d’un montant de 2 millions de dollars (tranche versée par le sponsor qatari) a permis de réduire le montant et d’envisager avec optimisme la suite de cette pénible affaire. Concrètement, on apprend que ce dossier devrait être clos définitivement d’ici à la fin de ce mois. Les dons du public, mais aussi une somme que les dirigeants actuels sont en train de recueillir, sans oublier un don important d’un mécène et probablement un nouveau contrat de sponsoring permettront d’avancer et d’éponger les dettes. Même si une partie reste (cela ne va pas être une grande partie), la Fifa devrait lever l’interdiction de recrutements infligée au CA. C’est tout ce que le public souhaite. C’est une course contre la montre qui s’opère  ces jours pour collecter le montant qui va résoudre ce casse-tête. Entre-temps, des noms de grands joueurs circulent pour renforcer les rangs clubistes.

Une chose est sûre, ce sera 5 renforts au maximum si le dossier des dettes est clos. Ce sont de bonnes affaires, dont des joueurs d’expérience en fin de contrat et qui cherchent un grand club et un temps de jeu.

Louhichi comptera encore une fois sur l’ossature actuelle formée de vieux lieutenants et de jeunes du club.

Charger plus d'articles
Charger plus par Rafik EL HERGUEM
Charger plus dans Sport

Laisser un commentaire