La Chambre syndicale nationale des producteurs des cahiers scolaires relevant de l’UTICA, a appelé mardi, à consentir des réductions sur les prix des cahiers non-subventionnés, dont la consommation représente plus que la moitié de la consommation nationale des cahiers scolaires, et ce jusqu’à la fin du mois de septembre.

Elle a précisé dans un communiqué, que cet appel s’inscrit dans le cadre de l’appel du chef de l’État à la réduction des prix compte tenu des conditions difficiles que connaît le pays.

L’État subventionne le cahier scolaire à travers la mise sur le marché de plusieurs types de cahiers « subventionnés » dont les prix de vente sont fixés annuellement, par le ministère du Commerce, l’objectif étant d’aider les catégories sociales à faible revenu à acquérir sa part de cahiers.

L’Exécutif a exercé une pression sur les prix des cahiers non-subventionnés supers et de catégorie moyenne durant la période 2020 et 2021, en adoptant une marge de bénéfice aux ventes en gros de 15 % et de 15 % en détail, conformément à la décision prise par le ministre du commerce le 30 juillet 2020.

Le directeur général de la société « Selecta », Moez Loukil, a précisé dans une déclaration à l’agence TAP, que les réductions des prix des cahiers scolaires non-subventionnés restent facultatifs et que l’entreprise peut instituer des remises préférentielles sur ce type de cahier. D’après Loukil, le marché local est dominé par 11 entreprises exerçant dans le domaine de la fabrication des cahiers scolaires subventionnés ou non-subventionnés, sachant que le nombre d’élèves au cours de la dernière rentrée scolaire a été de l’ordre 2 215 000 élèves.

De nombreuses chambres syndicales nationales ont appelé leurs homologues à instituer des remises au niveau de la production de plusieurs produits, mais les prix au détail n’ont connu aucune baisse, à l’exception des eaux minérales et les viandes blanches.

Les familles tunisiennes ont dû à faire face durant la dernière rentrée scolaire (2020-2021), à une hausse des prix variant de 3 à 14 % sur certaines fournitures scolaires à l’instar des aquarelles, des papiers couleurs et l’ardoise scolaire.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse avec TAP
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire