Le bureau de presse du ministère russe de l’Enseignement supérieur a annoncé que tous les étudiants étrangers des universités et instituts russes peuvent retourner en Russie pour poursuivre leurs études.

Bloqués en Tunisie durant l’année universitaire en cours en raison de la pandémie qui a conduit à la fermeture des frontières russes, les étudiants étrangers, dont les Tunisiens, pourront retrouver les bancs des universités russes.

En effet, le bureau de presse du ministère russe de l’Enseignement supérieur a annoncé que tous les étudiants étrangers des universités et instituts russes peuvent retourner en Russie pour poursuivre leurs études.

Certaines règles seront établies ultérieurement par ledit ministère en vue d’aider les étudiants étrangers à revenir en Russie.

Selon le ministère de l’Éducation et des Sciences, environ 300 000 étudiants étrangers poursuivent actuellement leurs études en Russie. À la fin de l’année 2019, de nombreux étudiants étrangers sont rentrés chez eux en vacance, dont des Tunisiens, mais n’ont pu retourner étudier en Russie suite à la fermeture des frontières en raison du coronavirus. Ils ont été acculés à poursuivre leurs études à distance.

Ceci n’a pas manqué de créer plusieurs problèmes inhérents à l’accès en ligne aux programmes d’études à cause notamment de l’indisponibilité de l’internet ou la hausse de leur prix dans certains pays . Le décalage horaire a constitué une entrave de plus pour les étudiants étrangers.

Aujourd’hui, le calvaire prend fin. « Presque toutes les universités russes commencent la nouvelle année universitaire en présentiel », a déclaré le chef du ministère de l’Éducation et des Sciences Valery Falkov.

Pour rappel, la Tunisie avait répondu favorablement à l’appel des étudiants en situation de détresse lors de la pandémie et facilité leur rapatriement.

Au total sept vols à partir de la Russie et de l’Ukraine ont été assurés par les deux compagnies Tunisair et Nouvelair permettant ainsi le retour d’environ 750 Tunisiens en majorité des étudiants, d’après la déclarations de notre ambassadeur à Moscou, Tarak Ben Salem ( entretien avec La presse publié le 02/02/2021 ) .

 

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire