Malgré les efforts des responsables aghlabides, les difficultés administratives et financières freinent la marche du club !

Dans les milieux sportifs à Kairouan, on ne parle ces jours que de l’assemblée générale élective prévue le 19 septembre prochain. Il est à rappeler que le club aghlabide est embourbé dans une crise financière depuis des saisons sans oublier l’indiscipline du groupe depuis la saison écoulée. Le président du comité provisoire et sa bande ont fait appel aux fans aghlabides et aux anciens dirigeants qui sont disposés à contribuer très sérieusement à la relance du club. En dépit de la situation alarmante du club, en panne de ressources et l’abandon de la plupart des membres du comité provisoire, personne n’a bougé pour le redressement de la situation.

Soucis financiers inattendus

Le comité provisoire a entamé des contacts pour recruter des éléments capables de remplacer les partants et renforcer l’effectif. En effet, les dirigeants ont réussi l’engagement des Mouelhi, Hsini, Ben Salah, Fazzani et Touil. En revanche, ils se sont heurtés à un problème administratif pour normaliser leurs contrats. L’équipe a reçu un avertissement pour le paiement des arriérées des étrangers David et Junior. Cet avis a déstabilisé les membres du comité provisoire, vu le montant de l’amende. Les supporters aghlabides sont perplexes et vexés à cause de la confusion des déclarations des anciens dirigeants concernant le paiement des joueurs étrangers. Bref, la situation actuelle de la JSK est alarmante.

Dahnous : situation énigmatique

Le staff technique a programmé une préparation à Kairouan avant de partir en stage à Aïn Draham. Il a convoqué l’ensemble de l’effectif, cependant, l’attaquant Louay Dahnous n’a pas rejoint les entraînements. Il est à rappeler que l’attaquant aghlabide a été transféré au cours du mercato hivernal à l’Usbg dans le cadre d’un prêt de six mois. Pour sa part, Dahnous a argumenté son absence par son engagement avec l’Usbg pour deux saisons vu qu’il a la possibilité de suspendre son contrat avec la JSK. Cette décision surprenante a dévoilé d’autres dépassements administratifs comme la résiliation des contrats de plusieurs joueurs à la fin de la saison écoulée comme fut le cas de Chortani et autres. La résiliation des contrats des joueurs a privé le club de ressources probables pour ravitailler le trésor du club en cas de transfert.

Charger plus d'articles
Charger plus par Mohamed Sahbi CHAFRA
Charger plus dans Sport

Laisser un commentaire