Le ministère de l’Éducation a nié jeudi avoir collecté des données personnelles dans le cadre d’enquêtes proposées aux citoyens lors d’un sondage d’opinion effectué pour évaluer l’impact du coronavirus sur l’enseignement.

Le ministère a affirmé dans un communiqué son respect de la souveraineté numérique et la protection des données personnelles dans ses différents projets relatifs à la transition numérique.

Ce communiqué a été publié en réaction à l’appel lancé aux citoyens, par l’instance nationale de protection des données personnelles (INPDP), de ne pas répondre aux enquêtes du ministère de l’éducation visant à évaluer l’impact de la pandémie sur l’enseignement.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse avec TAP
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire