Deux espèces de cochenilles s’attaquent aux cactus et plantes : les cochenilles farineuses et les cochenilles à bouclier. Ce ravageur est présent actuellement dans quelques régions du monde : les États-Unis, le Mexique, l’Australie, Sri Lanka, l’Inde, l’Afrique du Sud, les Territoires palestiniens, le Maroc depuis 2014, Chypre depuis 2016 et récemment l’Algérie en juillet 2021 et probablement, il attaquera la Tunisie…

Dans ce contexte, Mohamed Lahbib Ben Jemâa, professeur de l’Enseignement supérieur agricole et directeur général de la Santé végétale et du contrôle des intrants agricoles, a révélé que les cochenilles sont des insectes hémiptères, très proches des pucerons, des cigales et des cicadelles. Elles sont de véritables ravageurs des plantes et des jardins et provoquent des dégâts importants sur un grand nombre de cultures, principalement les agrumes, figuiers, hibiscus, hortensias, laurier-roses, mûriers, oliviers, orchidées, palmiers, pittosporum, etc. et les végétaux d’intérieur ou d’extérieur dont les cactus et les plantes grasses. Les cochenilles sont toutes des parasites des végétaux, à fort dimorphisme sexuel.

Le mâle adulte est un insecte ailé ne possédant qu’une paire d’ailes antérieures. Ses ailes postérieures sont réduites à des structures nommées hamulohaltères, des antennes et des pattes  développées. La femelle ressemble à une  larve en forme d’écaille, de  galle ou couverte de cire. Il existe plus de 7000 espèces de cochenilles, certaines d’entre elles sont même utilisées pour produire des colorants dans l’alimentaire, le textile et la cosmétique (le « carmin cochenille »).

Changement climatique

Deux espèces de cochenilles s’attaquent aux cactus et plantes : les cochenilles farineuses et les cochenilles à bouclier. M. Ben Jemâa  a mentionné aussi que plusieurs facteurs peuvent rendre vulnérables les cactus et les exposent à des infections : les causes les plus fréquentes sont le changement soudain de climat ou les erreurs d’entretien. Les attaques d’insectes ou de parasites peuvent également entraîner des maladies cryptogamiques. Si la maladie d’un cactus peut parfois se déclarer très rapidement, elle peut cependant mettre plusieurs semaines à se manifester, ce qui est problématique pour comprendre l’origine du mal.

Les cochenilles font partie des causes fréquentes des maladies chez les cactus : elles sont coriaces, se multiplient en un temps record et peuvent donc être destructrices sur ces plantes pourtant considérées comme résistantes. En effet, les cochenilles se nourrissent de la sève des plantes, les asséchant et les décolorant.

Charger plus d'articles
Charger plus par Sabrine AHMED
Charger plus dans Economie

Laisser un commentaire