Cristal légère, Mars international et Mars légères, Safir sont des paquets de cigarettes typiquement tunisiennes qui ont cédé la place petit à petit à d’autres américaine, grecque et certains dont la provenance est inconnue et qui ont débarqué en Tunisie de façon louche….

Nous savons tous que les cigarettes sont nocives pour la santé, puisqu’elles contiennent du goudron et de la nicotine…. Qui endommagent à long terme les autres organes et peuvent même causer différentes types de cancer. Malgré cela le marché du tabac connaît un franc succès auprès des consommateurs et des consommatrices de cigarettes. Les cigarettes aromatisées plaisent particulièrement aux femmes fumeuses, car elles peuvent trouver de fines cigarettes à l’arôme vanille, fraise, pomme et même chocolat.

Ces paquets aromatisés et autres proposés sur le marché laissent quelques doutes sur leur provenance mais aussi sur leurs composantes. Nous avons rencontré un marchand ambulant à Hammam-Lif, vendeur de tabac en vrac. Le prix varie  entre un dinar cinq cent millimes et trois dinars, selon la marque  puisque  chaque paquet contient  20 cigarettes. « Les cigarettes aromatisées se vendent à prix cassé. Elles ont un goût spécial très apprécié par les fumeuses. Normalement la vente de ces cigarettes est interdite en Tunisie puisqu’elles sont introduites illégalement d’Algérie», note le vendeur un peu craintif, ne voulant pas dévoiler d’informations supplémentaires sur ce thème. Avant de quitter ce vendeur, nous avons croisé une passante qui s’est arrêtée pour prendre des paquets de cigarettes aromatisées au goût cerise. Cette dernière nous a expliqué qu’elle préfère tout d’abord les cigarettes fines et légères  par rapport aux classiques, ajoutant qu’elle sait très bien que le pourcentage de substances toxiques et nocives est plus important dans les cigarettes de contrebande ce qui explique d’ailleurs qu’elles se vendent à pris moins cher que les marques locales.  Si elle opte pour ces cigarettes à prix cassé c’est parce qu’elle est une fumeuse régulière et qu’elle ne peut pas dépenser, à titre d’exemple, 8 dinars  par jour pour un simple paquet d’une marque étrangère connue et moins nocive pour la santé.

Les cigarettes tunisiennes cèdent la place

Nous nous sommes déplacés vers un drugstore qui nous a confirmé l’idée que les cigarettes tunisiennes sont beaucoup moins demandées par rapport à d’autres telles que « Nero » qui contient deux miligrammes de tar (substance chimique produite lors de la combustion du tabac) et 0,3 milligramme  de nicotine mais qui se vend à deux dinars 800 millimes par rapport aux paquets de cigarettes tunisiennes dont le prix a atteint six dinars ces dernières années alors  que le paquet  de mars légères (une marque tunisienne) se vendait, il y a 16 ans, à un dinar cinq cents millimes.

« Plus le prix est élevé, moins les produits toxiques sont présents. Mais, en général, je remarque que les clients et surtout les grands fumeurs se trouvent obligés d’acheter et de consommer des cigarettes beaucoup plus nocives  mais relativement peu chères car ils n’arrivent plus à s’acheter des cigarettes tunisiennes à cause de leur prix trop élevé », indique le vendeur .   

Ridha, un grand fumeur de cigarettes tunisiennes, a fini par changer d’habitude en les remplaçant par des cigarettes provenant illégalement d’Algérie car elles coûtent moins cher.  La cherté des paquets de cigarettes tunisiennes  explique en effet leur « disparition » sur le marché et  la recherche par les fumeurs d’autres alternatives afin de dépenser moins d’argent sans se soucier de leur santé.

Charger plus d'articles
Charger plus par Hela SAYADI
Charger plus dans Société

Laisser un commentaire