Le mouvement Espoir et travail (Amal wa Aamal) a annoncé que le député Yassine Ayari est entré dans une grève de la faim depuis ce mardi matin. Il est incarcéré à la prison d’El Mornaguia, gouvernorat de la Manouba, où il purge une peine de prison de deux mois prononcée par la justice militaire.

Dans une déclaration, le mouvement a indiqué que Ayari a pris cette décision après avoir épuisé tous les moyens pour « crier à l’injustice ». Yassine Ayari est entré en grève de la faim pour avoir été poursuivi en justice de nouveau suite à ses publications postées après le 25 juillet, lit-on dans le texte de la déclaration.

Le député avait fait part de son refus de ce qui s’est passé le 25 juillet qu’il a qualifié de « grave violation de la liberté d’expression » et en critiquant « l’implication des tribunaux militaires pour étouffer la voix des civils ».

La décision d’entamer une grève de la faim a été aussi motivée par le refus « injustifié de sa demande de liberté conditionnelle malgré que toutes les conditions ont été remplies », selon lui.

Le mouvement a, par ailleurs, indiqué que Ayari ainsi que les autres détenus n’ont pas été vaccinés contre le Covid-19 malgré l’engagement des autorités compétentes dans ce sens, évoquant les mauvaises conditions de détention qui sont propices à la propagation des maladies.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse avec TAP
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire