Le Conseil des universités a dénoncé, mardi, les actes de violence verbale  et physique commis par des adhérents d’Ijaba contre des responsables, enseignants et fonctionnaires dans plusieurs établissements universitaires à l’instar des événements survenus, récemment à l’Ecole des ingénieurs de Sousse, à l’Université de Carthage, à l’Institut supérieur de gestion de Bizerte, à l’Ecole supérieure de commerce à Sfax, réfutant les allégations mensongères et calomnieuses relayées par les médias et les réseaux sociaux.

Le Conseil a, dans un communiqué, fait part de son soutien à tous ceux qui ont été victimes de violence parmi les enseignants, responsables  et fonctionnaires alors qu’ils accomplissaient leur devoir au sein des établissements universitaires.

Il a appelé les personnes qui ont été victimes de violences physiques, de menaces ou de diffamation à informer l’administration et à déposer une plainte auprès des autorités judiciaires afin de poursuivre les contrevenants par voie administrative et judiciaire, incitant les responsables des établissements universitaires à faire face à toutes les formes de violence et de menaces et à protéger les étudiants et l’espace universitaires, lit-on dans le communiqué.

Le Conseil des universités a également appelé les enseignants et responsables des établissements universitaires à faire preuve de retenue et à éviter les provocations et les rumeurs afin que l’année universitaire se poursuive dans les meilleures conditions.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans Société

Laisser un commentaire