Fidèle à sa réputation de nation d’apothéose du volley-ball continental, la Tunisie avait comme prévu atteint la finale de la CAN de volley-ball qui s’est récemment déroulée à Kigali. Le Six national avait battu en demies l’Egypte par trois sets à un (25-19, 16-25, 25-14, 25-21) lors du dernier carré. Et à la Tunisie de retrouver le Cameroun en finale hier. Des Camerounais qui avaient disposé du Maroc en demi-finale lors d’un match indécis et disputé où les Lions Indomptables ont fini par avoir gain de cause, l’emportant par 3 sets à 2 (25-15, 22-25, 25-21, 17-25, 13-15). Les deux meilleurs à l’échelle continentale se sont donc affrontés du côté de la Kigali Arena avec la ferme intention d’en découdre pour la suprématie, et surtout garnir l’armoire à trophées. Le double tenant du titre tunisien face à une formation camerounaise qui, au passage, a accédé hier, pour la deuxième fois consécutive, à la finale de l’épreuve continentale. Voilà de quoi nous valoir un plateau de choix entre deux équipes qui ont, rappelons-le, également décroché leur ticket pour le championnat du monde prévu en 2022. Entre les coéquipiers de l’omniprésent Ahmed Awal et les valeurs sûres d’Antonio Giaccobe, le match s’annonçait chaud bouillant. Passons maintenant au déroulé de cette explication au sommet. Le Cameroun annonça la couleur en premier, s’adjugeant le premier set (25-16). Touchée, la Tunisie réagit, hausse le ton et remporte le second set (25-21). Par la suite, la Tunisie enchaîne et gagne le 3e set sur le même score (25-21). Les Tunisiens semblent en roue libre après un entame de match quelque peu poussive. A l’image de la production d’ensemble lors d’un 4e set que la Tunisie a bouclé sur le score de (25-16), les Ismail Moalla, Hamza Nagga, Amor Kadhi, Wassim Ben Tara, Slim Mbarki et autres Mohamed Ali Ben Othman ont semblé insubmersibles. La Tunisie trône à nouveau sur le volley-ball continental avec un 3e titre consécutif et un 11e trophée africain dans l’escarcelle.

Charger plus d'articles
Charger plus par Khaled KHOUINI
Charger plus dans Sport

Laisser un commentaire