Le président de la République Kaïs Saïed a reçu mardi, au palais de Carthage les professeurs de droit constitutionnel Sadok Belaïd, Mohamed Salah Ben Aïssa et Amine Mahfoudh.

La situation politique en Tunisie ainsi que des questions constitutionnelles ont été au centre de cette rencontre, indique un communiqué de la présidence de la République.

Le chef de l’État a souligné, à cette occasion, l’importance de la formation d’un gouvernement, ajoutant qu’il est aussi nécéssaire de mettre en place une vision de la politique qui sera poursuivie par cet exécutif pour servir l’intérêt du peuple tunisien.

« Nous ne appelons pas chaos ni aux coups d’Etat, a-t-il lancé, réaffirmant son engagement à respecter les droits et les libertés et à aller de l’avant sur la voie du chemin tracé par la volonté d’une grande partie de Tunisiens », selon ses dires.

Saïed a, par ailleurs, souligné que « les violations mensongères évoquées par certaines parties ne visent qu’à porter préjudice au chef de l’Etat qui a pris la responsabilité de sauver l’Etat des lobbies de la corruption ».

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse avec TAP
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire