Le 15 septembre de chaque année, le ministre de l’Education a pour tradition  de se rendre dans un établissement scolaire pour s’assurer du bon déroulement de la rentrée scolaire. Cette année, le choix s’est porté sur un établissement scolaire du gouvernorat de Sidi Bouzid. Or, l’irruption du ministre de l’Education, Fethi Sellaouti, souriant dans une salle de classe, accompagné d’un soldat armé chargé d’assurer sa sécurité a eu l’effet contraire. Cette vision a suscité la frayeur chez des écoliers intimidés par la présence d’agents de sécurité. Des cadres du système éducatif ainsi que des parents ont vivement critiqué la présence d’armes au sein de l’enceinte scolaire, tout à fait contraire aux valeurs de l’Ecole de la République. Ces agents auraient tout simplement dû rester à l’extérieur afin de ne pas effrayer les élèves.

Charger plus d'articles
Charger plus par Imen Haouari
Charger plus dans Société

Laisser un commentaire