Le coordinateur général de l’Union des enseignants universitaires et chercheurs tunisiens (Ijaba), Najmeddine Jouida, a souligné hier l’urgence de publier l’accord du 7 juin 2018 au Journal officiel de la République tunisienne pour éviter l’année blanche.

Lors d’une conférence de presse tenue hier au siège du syndicat des journalistes tunisiens à Tunis, Jouida a signalé que si la réunion prévue aujourd’hui, au siège du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, n’aboutit pas à un accord sur la publication au Jort dans les plus brefs délais de l’accord signé l’année dernière les examens ne seront, en aucun cas, remis aux étudiants et le ministère assumera, dans ce cas, la responsabilité d’avoir mis en échec cette année universitaire.

Le responsable syndical a indiqué que l’Union rejettera demain toutes les promesses irréelles et les tentatives visant à renoncer aux accords précédemment conclus entre le ministère de tutelle et la partie syndicale.

Il a, en outre, dénoncé la campagne de dénigrement qui a ciblé les enseignants universitaires adhérant à Ijaba, démentant le recours à l’usage de la force contre certains collègues.

Jouida a fait savoir que l’Union intentera une série de procès contre le directeur de l’Ecole supérieure de commerce à Sfax qui a empêché des enseignants universitaires en sit-in de quitter l’établissement alors que l’un d’entre eux devait être secouru suite à des complications sanitaires.

La même source a indiqué que l’Union détient toutes les preuves sur cet incident, y compris les rapports de la Protection civile, de la sécurité et de l’hôpital.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire