Lors du match contre l’EST, les coéquipiers de Marzouki n’avaient pas, en tout cas, droit à l’erreur. Ils savaient pertinemment qu’une élimination contre l’EST leur serait fatale. Les supporters du club n’auraient pas accepté une autre désillusion après plusieurs années de déceptions qui commencent à susciter l’ire des amoureux du CSS. D’où la nécessité de se serrer les coudes pour espérer redonner la joie à une galerie déjà dépitée par le parcours loin d’être glorieux de l’équipe en championnat. Le club a déjà commencé à voir le rêve de la qualification pour la C1 s’éloigner, notamment avec la concurrence féroce imposée par une ESS qui n’a rien lâché. Ce faisant, l’affiche de la demi-finale, été d’une grande importance pour les Sfaxiens afin de sauver leur saison.

Sérieux
Ainsi, il faut dire que la qualification du CSS ne souffre d’aucune contestation. Les coéquipiers de Mohamed Ali Moncer ont livré un match sérieux et bien appliqué tout au long des 120 minutes avec une défense bien solide et un milieu de terrain équilibré. La ligne offensive a été néanmoins le compartiment le plus faible lors de ce match, notamment avec un Manucho qui n’arrive pas toujours à réussir le dernier coup et un Chawat pas vraiment en pleine forme en dépit de son but. Finalement, les gars de Fethi Jebal ont été récompensés après leur belle prestation par une qualification si précieuse et tant attendue à Sfax. Il faut dire que la rencontre a été marquée par beaucoup d’engagement physique. Les joueurs des deux équipes voulaient à tout prix imposer leur loi et monopoliser le ballon. Le jeu était équilibré dans la majeure partie de la rencontre, avec notamment des occasions nettes de part et d’autre. C’est finalement le jeune « Noir et Blanc » Ayman Dahmane qui a envoyé son club en finale de Dame Coupe grâce à sa claquette somptueuse qui a mis un terme au rêve des Espérantistes déjà perturbés après la décision de la CAF. Le CSS aurait pu faire mieux et ne pas attendre la loterie des tirs au but. En tout cas, c’est une qualification bonne à prendre , en attendant de rafler le titre.

Charger plus d'articles
Charger plus par Mohamed Ali Arfaoui
Charger plus dans Sport

Laisser un commentaire