«Dès sa naissance, l’homme est assez vieux pour mourir», écrivait Heidegger… Voici un réalisateur vraiment accompli, M. Night Shyamalan, auteur de «Split» et «Sixième sens», qui s’empare de l’idée pour en faire un thriller « Old »… même les grosses pointures du genre peuvent se mêler les pinceaux lorsqu’il s’agit de philosopher…

Il ne s’agit pas du premier film qui a réfléchi sur la vieillesse, mais c’est le premier qui la présente avec un traitement de genre. « Old » se situe entre le thriller, le film d’horreur et le huis clos mystérieux et énigmatique. L’idée est de condenser l’écoulement lent du temps et le transformer en une machine puissante et rapide. En voici le synopsis : «Une famille en pleines vacances tropicales découvre que la plage sur laquelle elle s’est posée pour quelques heures fait rapidement vieillir les membres, résumant leur vie entière en l’espace d’une seule journée». Expérimental mais pourquoi pas… Le film démarre très bien… d’abord avec des découpages et un dispositif de tournage menés de main de maître. La manière fragmentée de filmer cette famille et ses membres est très particulière. Réussi aussi leur passage de l’hôtel à la plage où le réalisateur arrive à nous transmettre cette sensation que les personnages ne changent pas de décor, mais entrent   dans un autre univers.

Arrive ensuite le huis clos en question, à savoir cette plage où le film va se dérouler… Un seul décor… Nouveau pour ce cinéaste habitué à alterner les décors et en fait des éléments d’écriture. En unissant le lieu à l’action, le réalisateur semble avoir « dévoré » la mise en scène. Du coup, le lieu semble bien trop exigu pour raconter tant de choses à la fois… Les événements se passent en une seule journée et ils sont légion ! C’est là qu’on découvre qu’on n’est pas loin des séries télés du genre Lost. Même les trouvailles scénaristiques intéressantes n’arrivent pas à sauver la mise comme la grossesse et l’accouchement d’une petite fille qui devient adulte en une seule journée… Une conclusion inaboutie… On attendait beaucoup de ce jeune cinéaste brillant.

Charger plus d'articles
Charger plus par Salem Trabelsi
Charger plus dans Culture

Laisser un commentaire