Cela semble être à la fois l’une des plus grandes découvertes et l’un des plus grands défis de notre époque : l’Intelligence artificielle.

Comment l’acquérir, la maîtriser, en tirer le meilleur parti et en désamorcer les éventuels dangers? Une de ses meilleures et plus prometteuses potentialités, celle qui pourrait, bien exploitée, changer le monde, est, incontestablement l’impact que l’intelligence artificielle peut avoir sur l’éducation. Car l’IA a la capacité de relever certains des plus grands défis qui se posent dans le domaine de l’éducation et de développer des pratiques innovantes d’enseignement et d’apprentissage.

Wise, qui est aujourd’hui une des plus performantes plateformes en tout ce qui concerne l’éducation, fait de l’IA un de ses principaux sujets d’intérêt. Et c’est dans cet esprit qu’il organise à Tunis, les 28 et 29 octobre prochains, dans le cadre du Sommet sur la Francophonie, et en partenariat avec des organisations nationales et universitaires tunisiennes, un colloque sur le thème :

«Impact de l’Intelligence artificielle sur l’éducation dans l’espace francophone».

Quelque 250 participants, experts, universitaires, chercheurs, ont d’ores et déjà confirmé leur participation. 

Le colloque s’articulera autour de trois axes majeurs :

– L’impact de l’IA dans le quotidien des professeurs, des étudiants, des parents et de l’administration

– L’impact de l’IA dans l’expérience d’apprentissage et son influence potentielle sur la citoyenneté : éthique, sens des valeurs, conscience environnementale

– l’impact de l’IA sur la transformation de l’éducation pour mieux préparer la jeunesse et la relève aux métiers du futur.

Car et sans jouer sur le registre de la science- fiction, tout dans ce domaine peut devenir possible. Certaines expériences dans le domaine médical par exemple le prouvent. L’IA pourrait aider à surmonter les obstacles de l’accès à l’éducation, automatiser les processus de gestion,  analyser les schémas d’apprentissage et en optimiser les processus. Le monde entier en est aux débuts des découvertes de l’IA. La Tunisie en est aux balbutiements, mais aussi dans une démarche d’engagement. Aussi cette conférence servira-t-elle de tribune aux états membres, aux organisations internationales, à la société civile, aux experts des nouvelles technologies et de l’éducation, à débattre, échanger leurs expériences, évaluer les enseignements, établir des schémas de coopération et surtout promouvoir une utilisation inclusive et équitable de l’IA dans l’espace francophone. Car c’est aujourd’hui une réalité intangible :

L’éducation est le socle du développement durable d’une nation. Les nouvelles technologies et l’Intelligence artificielle contribuent considérablement aux systèmes d’éducation et d’apprentissage. Il nous faut savoir les maîtriser et repenser la façon dont nous apprenons.

Cette conférence permettra de mettre en lumière ces innovations, discuter des grands défis et débattre des opportunités qui feront évoluer l’éducation comme cela n’a encore jamais été fait auparavant.

Charger plus d'articles
Charger plus par Alya HAMZA
Charger plus dans Société

Laisser un commentaire