L’Internationaler Hilfsfonds a été en 2020, à l’initiative du Goethe Institut et du ministère fédéral des Affaires étrangères, pour soutenir rapidement les organisations culturelles et éducatives face à la pandémie du covid-19.


A l’instar des autres institutions culturelles, le Goethe Institut a annoncé la reprise de ses activités pour cette nouvelle saison. Au menu, des programmes ponctuels et autres nouveautés. Dans le cadre du FilmKlub, sa programmation cinématographique régulière, le Goethe Institut et les Journées cinématographiques méditerranéennes de Chenini Gabès (Jcmc) organisent un second atelier du son et de l’Image, qui se tiendra lors des Jcmc (du 7 au 10 octobre). Cette 16e édition du festival, organisée par l’Association formes et couleurs oasiennes (Afco), s’intéressera cette année à la thématique de “L’eau”.

Une occasion de réunir associations et cinéastes, d’engager des débats constructifs sur l’avenir de notre principale ressource par les prismes éducatifs et artistiques. Durant quatre jours, les participants de l’atelier seront invités par Moncef Taleb, ingénieur du son et producteur, à participer à des séances d’écoutes et des initiations théoriques et pratiques, pour la prise de son, d’images, le montage et la réalisation. Un débat d’idées autour de la thématique de l’eau sera animé par Habib Ayeb, enseignant chercheur et réalisateur, qui nous fera l’honneur de clôturer les ateliers et, par là même, le festival des Jcmc. Le 22 octobre verra la clôture de la 8e édition du concours Khatawat Ciné Par’Court. Organisé par le Centre national du cinéma et de l’image, en partenariat avec le Goethe Institut, Ciné Par’Court (Khatawat) accompagne les projets de jeunes réalisateurs, de l’écriture scénaristique  jusqu’à la réalisation d’un court-métrage et des dernières opérations de post-production. Cette année, 7 projets de courts-métrages ont été sélectionnés : fiction, documentaire, expérimental ou encore animation. Le jury sélectionnera les films les plus prometteurs au cours de cette soirée de remise de prix.

Au menu, également, H’ess El Mouh’it — A l’écoute du changement climatique,  — un programme de formation dédié à la production de récits sonores, est initié par le Goethe Institut, en partenariat avec Inkyfada Podcast et Heinrich-Boll- Stiftung Tunisia.

Les participants ont été sélectionnés à la suite d’un appel à candidatures lancé au mois de juin 2021. Activistes, journalistes, artistes et chercheurs ont été invités, dans le cadre d’une première série d’ateliers, qui s’était tenue au mois de septembre au Goethe Institut. Il a permis l’initiation théorique et pratique de la prise de son, ainsi que la présentation des différents projets. Le second atelier du programme se tiendra du 22 au 24 octobre. Les participants auront l’occasion de passer à la réalisation et à la production de leur récit sonore, dans des conditions d’enregistrement professionnelles.

Internationaler Hilfsfonds 2021

Par ailleurs, la directrice du Goethe Institut Tunis, Andrea Jacob, a signé fin septembre les contrats de transferts de fonds des quatre lauréats tunisiens de l’Internationaler Hilfsfonds 2021.Les subventions allouées à ces acteurs de la vie culturelle tunisienne permettront de mettre en place de nouveaux projets et de développer leur structure.  Il s’agit de la société Hakka Distribution, l’Association culturelle de création et de réflexion optimiste (Accro), l’association Collectif créatif et le Théâtre El Hamra qui bénéficieront, chacune, d’une enveloppe budgétaire et d’une coordination locale par les équipes du département culturel du Goethe Institut Tunis.

L’Internationaler Hilfsfonds a été en 2020, à l’initiative du Goethe-Institut et du ministère fédéral des Affaires étrangères, pour soutenir rapidement les organisations culturelles et éducatives face à la pandémie du covid-19.

Charger plus d'articles
Charger plus par Meysem MARROUKI
Charger plus dans Culture

Laisser un commentaire