Parutions: Ébullitions littéraires

L’actualité livres et rencontres littéraires a repris son activité. À Beit al-Hikma entre présentation de livres et conférences, le temps est à la nourriture intellectuelle.


Jeudi dernier, dans le cadre des activités intellectuelles de l’Académie Tunisienne des sciences, des lettres et des arts «Beït al-Hikma», le département des études islamiques de l’Académie a tenu une conférence autour du thème : «À propos d’une spiritualité : Aux confins du Soufisme», la conférence est donnée par le professeur Moncef Ben Abdeljelil.

La conférence a pour objet de comparer la spiritualité chiite extrémiste attribuée aux Nusayris, au soufisme. L’analyse proposée se limite à quatre thèmes manifestement importants. Il s’agit de l’amour divin; des manifestations divines et leurs implications dans la vie de l’homme en quête de perfection ; de la Voie Ascendante aux sept étapes en rapport aux Maqâmât, et de la résurrection. La conclusion porte sur les fondements de la spiritualité chiiite extrémiste ainsi qu’à sa place par rapport au soufisme.

Toujours à Beit El Hikma, vendredi 8 octobre (hier), le Pr. Samir Marzouki a présenté le roman de l’académicienne et écrivaine Emna Belhaj Yahya «En pays assoiffé». Le récit retisse le fil de la vie de cinq générations de femmes en Tunisie. À travers l’émancipation des femmes et le retour de bâton de l’islamisme sous sa forme la plus extrême : le terrorisme enraciné dans la haine des femmes. Il y a toujours de l’espoir cependant, mais il vient surtout des femmes.Du côté de Sidi Bousaid, le Centre des musiques arabes et méditerranéennes Ennejma Ezzahra vient d’annoncer la parution du livre «Les Compositions Musicales Arabes Actuelles, entre tonalités et modalités», un livre de 200 pages, du Dr Fakher Hakima, professeur et directeur de l’Institut supérieur de musique de Sousse, co-édité par le Centre des musiques arabes et méditerranéennes (Ennejma Ezzahra) et les Éditions Sotumedias.

Ce livre est une tentative pour révéler une pensée très particulière qui accompagne l’acte musical au moment même de son action, un acte qui s’appuie sur l’hégémonie du «sens» et du talent métaphysique comme moteur. Ce livre traduit la conviction que l’acte musical n’est pas un acte aléatoire, au contraire, c’est une logique orientée par la pensée, les choix et les orientations du compositeur, en rapport avec une grammaire et un style musical acquis. Ce livre est composé de deux chapitres principaux:

– Un premier chapitre est consacré à l’analyse de «La pensée musicale active» comme procédure instantanée au moment de l’action musicale.

– Un deuxième chapitre comprend une étude socioculturelle qui énumère les facteurs et les outils de la pensée musicale et leur impact sur le changement du style de composition et d’improvisation musicale actuelle. Ce chapitre contient également une étude musicale analytique et expérimentale qui discute la dichotomie tonale modale.

Soleil – Géante rouge est publié par Leaders…

Après avoir développé, dans un premier temps, une nouvelle approche dans la lecture et l’explication du Coran à la lumière des données de la science moderne, Dr Faouzi Drissi, qui a publié en 2010 un premier essai intitulé «La fin de l’univers entre la science et le saint Coran», vient d’étendre son intérêt à l’étude simultanée de la Bible et du Coran. Un nouvel ouvrage est né et vient d’être publié aux Editions Leaders, sous le titre de «Soleil-Géante rouge concordance science et livres sacrés»

«Soleil-géante rouge» est un livre de volume moyen écrit par Dr Mohamed Faouzi Drissi, docteur en médecine et spécialiste en cardiologie. L’auteur est passionné d’astronomie, de cosmologie et d’étude des textes sacrés à la lumière des données de la science moderne. Il a publié en 2010 un premier essai en langue arabe intitulé «La fin de l’univers entre la science et le Coran».

Le titre de cet ouvrage est inspiré de son contenu, en effet, le soleil, source de la vie sur Terre, risque d’être la cause de son extinction au moment de sa transformation en géante rouge. Ce livre tente de répondre à des questions importantes sur la création de l’univers, son évolution et sa destinée finale, ces questions qui ont été à l’origine d’un malaise important entre les scientifiques et les religieux qui a conduit jusqu’au divorce.

Après un avant-propos qui retrace l’histoire entre les scientifiques et les théologiens et une introduction qui met le lecteur dans l’ambiance de ce travail de recherche, l’auteur présente un condensé simplifié des résultats de la science moderne dans le domaine de l’univers depuis sa création puis son évolution, jusqu’aux scénarios théoriques décrivant sa destinée finale.

Ce premier chapitre, riche des données de la science moderne, permet d’aborder une nouvelle lecture des textes sacrés de la Bible puis du Coran, évoquant des phénomènes scientifiques de l’astronomie et de la cosmologie.

L’auteur a réussi à démontrer qu’il existe un large espace de rencontre, voire de concordance, entre la science et les textes sacrés, mais aussi, une concordance entre le Coran et la Bible. Il apporte la preuve qu’il est illusoire de vouloir comprendre les textes sacrés faisant allusion à des phénomènes scientifiques, sans l’aide de la science moderne.

L’auteur n’omet pas de souligner que ni la Bible ni le Coran ne sont des livres de science et que le religieux ne doit en aucun cas s’immiscer dans les affaires de la science. Les scientifiques, quant à eux, sont libres de s’inspirer des textes sacrés s’ils jugent utile de le faire.

Le lecteur découvrira des données inédites dans les textes sacrés sur la création de l’univers, son évolution et sa destinée finale au vue de la science moderne qui permettront, à notre sens, de répondre à beaucoup de questions qui ont longtemps divisé l’humanité.

Laisser un commentaire