Qui oserait prétendre que les Tunisiens ne lisent pas ? Certainement pas les éditions Leaders qui publient deux ouvrages en une semaine et qui ne cessent d’étoffer leur catalogue de témoignages et de biographies de l’Histoire contemporaine.


Il faut avouer qu’elles ont bien choisi leur créneau. Le Tunisien, longtemps confronté à une histoire tronquée au gré des circonstances, souhaite combler les trous de cette histoire gruyère. Au temps de Bourguiba, on ne parlait pas de l’histoire beylicale. Du temps de Ben Ali, on occultait Bourguiba.

Aujourd’hui que notre principal acquis est la parole libre, chacun apporte son témoignage ou son analyse d’un temps, d’un événement, d’une tranche de l’Histoire. Les éditions Leaders s’en sont fait le principal réceptacle. Viennent donc de paraître deux ouvrages, différents dans leur forme, leur approche, et, bien sûr, leurs sujets d’intérêt

Bourguiba tel que

je l’ai connu   

Le Bourguiba de Taïeb Baccouche est en fait la traduction d’un recueil d’entretiens paru en langue arabe en janvier dernier. Dix années d’entretiens, de 1976 à 1986, soit une période chaude de l’histoire syndicale. Ce témoignage de première main est plein de détails  révélateurs restituant et expliquant les positions et décisions qui ont pesé sur la politique et la vie syndicale tunisienne. «Ce livre est un dialogue entre deux hommes épris de valeurs pour la chose publique», écrit-on.   

Chose dont on aimerait bien qu’aujourd’hui  l’on se  préoccupe.

Soleil-Géante rouge concordance science et livres sacrés

L’ouvrage de Faouzi Drissi appartient à un tout autre registre que celui auquel nous ont accoutumé les éditions Leaders. L’auteur est un passionné d’astronomie, de cosmologie et d’études de textes sacrés à la lumière des données de la science moderne. Ce livre tente de répondre aux questions essentielles sur la création de l’univers, son évolution, et sa destinée finale. Le titre de l’ouvrage, énigmatique a priori, est inspiré de son contenu et en annonce la fin : le Soleil, source de vie sur Terre, ne risque-t-il pas d’être la cause de son extinction lors de sa transformation en géante rouge ?

Une question à laquelle ni la science ni la religion n’ont encore su répondre.

Charger plus d'articles
Charger plus par Alya HAMZA
Charger plus dans Culture

Laisser un commentaire