Neila Nouira Gonji, qui vient d’être nommée ministre de l’Industrie et de l’Énergie renouvelable, a occupé, depuis 2006, le poste de PDG au pôle technologique de Monastir -El Fejja, jusqu’à sa nomination par la cheffe du gouvernement Najla Bouden.

Diplômée, de l’École nationale d’administration (ENA), promotion 1985, Gongi est aussi titulaire d’un diplôme de l’Institut de défense nationale, régiment 23.

Depuis l’obtention de son diplôme, la nouvelle ministre était responsable de la coopération bilatérale puis de la coopération multilatérale, dans la direction de la coopération au ministère de l’Économie nationale.

Elle était membre permanent représentant le ministère dans les négociations avec l’Union européenne et l’Organisation mondiale du commerce (OMC).

En 1995 , elle a rejoint le ministère de l’industrie au cabinet du ministre en tant que chargée de mission et directrice de la coopération internationale, puis, en 2003, elle est nommée directrice générale des stratégies industrielles au sein du même ministère jusqu’à 2006.

La Ministre de l’Industrie et de l’Énergie a une expérience dans les politiques de la science, de la technologie et de l’innovation et dans la mise en œuvre de stratégies de développement industriel.

Elle a obtenu des certificats de formation complémentaires dans de nombreux domaines et spécialités, aux niveaux national et international, notamment la gestion de la négociation, le certificat d’origine, la propriété intellectuelle, le développement durable, la gestion de projet, l’évaluation des politiques, la gestion dans l’innovation et dans le développement, et la gestion de projets, notamment européens.

Elle est membre de plusieurs associations et est actuellement présidente de l’Association « Tunisia Technoparks ».

Gonji est née le 18 septembre 1959 à Tunis. Elle est mariée et mère de deux enfants.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse avec TAP
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire