En dépit des absences enregistrées, Lassaâd Dridi a suffisamment de solutions de rechange pour ramener un résultat positif de Kigali.


Quand on entraîne un grand club de la trempe de l’Etoile du Sahel, on doit s’habituer à la pression du public. La particularité sous nos cieux, et ce n’est pas le propre de l’ESS, mais des quatre grosses cylindrées, voire des clubs de la deuxième moitié du tableau qui s’y mettent aussi, c’est que la grosse pression commence même avant l’entame de la saison.

Pour ce qui est de Lassaâd Dridi, il est habitué à travailler sous pression depuis le temps qu’il entraînait le Club Africain. A Sousse, Dridi a vu sa cote de popularité baisser. Dans l’entourage proche du club, il y a certaines personnes qui ne le portent pas dans le cœur.

Bref, le technicien étoilé est attendu au tournant et il a intérêt à ramener un résultat positif de Kigali au risque de perdre sa place. L’intéressé le sait très bien : le vent du changement qui a soufflé sur la présidence du club et le bureau directeur peut amener dans son sillage de la nouveauté au niveau du staff technique.

Ben Ayada rejoint l’équipe sur place

Si certaines personnes proches du club estiment que le coach a les moyens « humains » de ses ambitions, elles n’ont pas vraiment tort. Le coach étoilé a un effectif suffisamment garni pour passer le cap des premiers tours de la C1 africaine.

En dépit des absences enregistrées, Lassaâd Dridi a, en effet, suffisamment de solutions de rechange pour réussir la manche aller du 2e tour préliminaire qui oppose son équipe cet après-midi (14h00) à l’Armée Patriotique Rwandaise. Dans les bois et en l’absence de Mathlouthi resté à la maison, le coach étoilé peut compter sur les services d’Ali Jemal. Rami Gabsi prendra place sur le banc des remplaçants, toujours prêt à rendre service. Et même s’ils n’étaient que 21 joueurs à s’envoler mercredi à destination de Kigali, le groupe sera renforcé sur place par l’international algérien Houcine Ben Ayada qui a rejoint l’équipe à Kigali. De quoi rassurer le staff technique sur le plan défensif.

Notons qu’outre Aymen Mathlouthi, l’effectif étoilé enregistre l’absence de Redouane Zerdoum, pas encore prêt physiquement. Houssem Louati n’est pas totalement opérationnel non plus. Quant à Moataz Zaddem et Habib Yaken, ils ne sont pas inscrits sur la liste africaine. Autant d’absences qui ne devront pas peser dans la balance étant que les 22 joueurs présents à Kigali sont en mesure de remplir convenablement leur mission, à savoir ramener un résultat positif, voire prendre option en prévision de la manche retour.

Ceci dit, Lassaâd Dridi a l’embarras du choix. Outre Yassine Chikhaoui qui affiche la grande forme, Tayeb Meziani, VinnyBongong, Zineddine Boutmène ou encore le jeune attaquant Mohamed Dhaoui qui a laissé de bonnes impressions lors des matches amicaux disputés durant l’intersaison, sont autant de solutions de rechange pour le coach étoilé. A lui de bien gérer son effectif et négocier comme il se doit cet après-midi l’entame de l’aventure africaine.

Charger plus d'articles
Charger plus par Walid NALOUTI
Charger plus dans Sport

Laisser un commentaire