Ben Khélifa à l’ultime minute de la période initiale, puis Chaâlali et Arfaoui, auteurs de deux grosses occasions en deuxième mi-temps, étaient à deux doigts de mettre la balle dans les filets d’Ellafi. Un nul vierge qui sonne comme un score piège…

Stade des martyrs de Benghazi. Ittihad Tripoli et EST font match nul vierge. Arbitrage du Camerounais Alioum Néant.

EST : Ben Chérifia, Badrane, Tougai, Chammam, Ben Hmida, Arfaoui, Ben Romdhane, Coulibaly (Triki 78’), Chaalali, Ben Khélifa et Iwuala.

Les « Sang et Or » se sont replongés hier dans l’aventure africaine à l’occasion de leur déplacement à Benghazi où ils ont croisé le fer avec le champion de Libye en titre, Ittihad Tripoli, et ce, pour le compte du 2e tour préliminaire aller de la Ligue des champions.

Dès le départ, les deux protagonistes ont affiché clairement leurs intentions en optant pour l’offensive. Mais les premières tentatives de part et d’autre ont manqué de punch à l’instar du premier corner obtenu par les Tripolitains sans difficulté pour la défense espérantiste (12’).

De leur côté, les « Sang et Or » ont mis du temps avant de créer leur première occasion digne de ce nom quand Arfaoui adressa une passe à Ben Hmida qui reprit avant de centrer mais sa balle est captée par le gardien adverse, Ellafi (17’). Quatre minutes plus tard, les Espérantistes sont revenus à la charge, mais le centre de Chaâlali est dégagé par la défense (21’).

La meilleure occasion de la période initiale pour les « Sang et Oo » est celle obtenue à l’ultime minute : une longue passe de Badrane pour Ben Khélifa qui dévie de la tête pour Iwuala. Ce dernier remet à Ben Khélifa qui, seul face au gardien adverse, tenta un tir croisé à ras de terre. Ellafi lui ferma l’angle de tir et éloigna le danger en repoussant la balle du pied (45’). Une belle opportunité pour rejoindre les vestiaires à la mi-temps avec un avantage au score que Ben Khélifa a malheureusement ratée.

Deux grosses occasions…

La deuxième mi-temps était presque identique à la première. Une bataille farouche à l’entrejeu et des tentatives de part et d’autre à la recherche du but de la victoire, histoire de prendre option en prévision de la manche retour. Les hommes de Radhi Jaïdi ont, comme lors de la période initiale, cherché à déverrouiller la solide défense tripolitaine. Ils se sont même créé deux grosses occasions par le biais de Chaâlali et Arfaoui qui étaient à deux doigts d’ouvrir la marque. D’abord Chaâlali qui profita d’un mauvais dégagement de la défense adverse pour adresser un tir puissant qui s’écrasa sur le poteau droit (63’). Quelques minutes plus tard, les « Sang et Or » allaient se montrer aussi dangereux quand Arfaoui effectua une montée, dribbla trois défenseurs avant d’adresser un tir puissant qui frôla le même montant droit (71’).

Ben Khélifa, puis Chaâlali et Arfaoui : les « Sang et Or » n’étaient pas si loin de la victoire. Au final, ils se sont contentés d’un nul vierge qui sonne comme un score piège. La manche retour, ce dimanche à Radès, s’annonce très difficile.

Charger plus d'articles
Charger plus par Walid NALOUTI
Charger plus dans Sport

Laisser un commentaire