Le Festival de Mouled de Kairouan ( jour de naissance du prophète) sera à vocation internationale, à partir de l’année prochaine, a indiqué le Ministre du Tourisme et de l’Artisanat, Mohamed Moez Belhassine, lundi, lors d’une visite effectuée au gouvernorat de Kairouan.

Le ministre a ajouté, dans une déclaration accordée à l’agence TAP, que les festivités organisées, cette année, à l’occasion de la célébration de la fête de Mouled, sont exceptionnelles, au vu de l’amélioration de la situation sanitaire au sein du pays, et de la poursuite des opérations de vaccination, afin de prévenir la pandémie du coronavirus, ce qui a favorisé le déplacement d’un grand nombre de visiteurs vers la région.

Le ministre a fait état, à cette occasion, de prémices de l’amélioration des indicateurs de tourisme, notamment avec le retour très prochainement des touristes allemands, britanniques et russes.

À ce propos, il a fait savoir que le nombre des nuitées passées à augmenté de 18% depuis le début de l’année et que les recettes touristiques ont également évolué de 6,5%, prévoyant une hausse du nombre de touristes pour toute l’année 2021, par rapport à 2020.

Il a déclaré que son ministère se penche actuellement, sur la mise en place d’un plan d’action visant à favoriser la reprise du secteur touristique. En ce qui concerne la production du tapis artisanal kairouanais en régression ces dernières années, il a indiqué que « le tapis kairouanais est un produit de très haute qualité », soulignant que son département œuvrera à soutenir les artisans à commercialiser leurs productions sur les marchés internationaux, en mettant en place une plateforme numérique ou un marché numérique dédié à ce produit.

S’agissant du projet du circuit touristique Oueslatia-Aïn Jelloula programmé dans le cadre du partenariat avec l’Agence allemande de coopération internationale (GIZ), le ministre a affirmé qu’une étude est en cours d’élaboration pour déterminer l’itinéraire de ce circuit qui sera un projet touristique intégré englobant le transport, l’hébergement, la restauration et d’autres services….

Pour lui, le gouvernorat de Kairouan dispose de plusieurs atouts étant donné sa richesse culturelle et patrimoniale mais également environnementale et agricole ce qui pourrait y favoriser le développement du tourisme alternatif, affirmant que ces atouts devraient être valorisés afin de faire de ce gouvernorat une destination touristique intégrée.

Le ministre du Tourisme et de l’Artisanat en visite de deux jours (Dimanche et lundi) au gouvernorat de Kairouan a visité plusieurs sites historiques à l’instar des bassins des Aghlabides, le Mausolée d’Abou Zamaâ al-Balawi, la mosquée Oqba Ibn Nafi, le site archéologique de Raqqada…

Il a également visité les boutiques de l’artisanat (Tapis, Hayek…) et rencontré les professionnels du secteur du tourisme et de l’artisanat.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse avec TAP
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire