Une campagne de promotion des grenades tunisiennes sur les marchés local et international vient d’être lancée par le groupement interprofessionnel des fruits (GIF).

Son objectif est de promouvoir ce produit phare de la Tunisie, impulser la consommation locale et booster son exportation.

« Cette campagne s’inscrit dans le cadre de la valorisation et de la promotion de ce produit à un moment où s’accentue la récolte d’une année à une autre. Elle vise également à donner davantage une valeur ajoutée pour ce produit », a déclaré Tarek Tira, sous-directeur au GIF.

Pour ce faire, une convention de partenariat a été signée entre la société mutuelle des services agricoles (Errommana) à Testour (Béja) et une des plus grandes surfaces de commerce pour vendre les grenades « du producteur au consommateur  » à des prix variant entre 1,5 dinars et 1,7 dinars le kilo.

Un point de vente « du producteur au consommateur » sera également mis en place et destiné aux structures professionnelles en plus de l’organisation de séances de dégustation des grenades et leurs dérivés, dans le salon international de l’agriculture , du machinisme agricole et de la pêche (SIAMAP), qui se tiendra du 26 au 31 octobre 2021.

Des labels en vue!

Après la labellisation des grenades de Gabès (Sud de la Tnisie), qui ont obtenu officiellement l’appellation d’origine, en avril 2021, des études techniques sont en cours pour labelliser les grenades de Testour (gouvernorat de Béja-nord-ouest de la Tunisie). Leur labellisation officielle est prévue en 2023, a encore affirmé le responsable du GIF.

En effet, la campagne de promotion va s’étaler sur toute la saison de la production et de l’exportation des grenades, étendue entre le mois d’octobre et le mois de décembre 2021, à travers l’affichage promotionnel dans plusieurs villes tunisiennes et particulièrement à Ras Djedir ( portail frontalier entre la Tunisie et la Libye -premier client de la Tunisie dans l’importation des grenades) , indique la même source.

Toujours selon Tarek Tira, la récolte de la saison actuelle s’est élevée à 106 mille tonnes contre 100 mille tonnes au cours de la saison dernière. Cette production est répartie entre 4 régions principales, à savoir Gabès (25 mille tonnes) , Béja (20 mille tonnes), Nabeul (16 mille tonnes) et Kairouan (15 mille tonnes).

De nouvelles perspectives!

Les exportations des grenades tunisiennes ont démarré le 20 septembre dernier. Selon Tarek Tira, 3718 tonnes de grenades ont été exportées pour une valeur de 7,7 millions de dinars.

La Tunisie prévoit d’exporter 8 mille tonnes, au cours de cette saison, contre 7667 tonnes en 2020.

D’après le GIF, de nouvelles perspectives s’ouvrent devant cette filière à travers la commercialisation de nouvelles variétés de grenades, à l’instar de celles destinées à la transformation.

Ce produit est prisé sur les marchés arabes et surtout ceux du Golfe, selon Tira, qui a précisé que le potentiel d’exportation est très important, mais les charges de transport aérien et maritime restent la grande entrave, malgré l’institution d’une prime de subvention de l’ordre de 50% du coût du transport.

À l’échelle internationale, la campagne de promotion des grenades tunisiennes sera focalisée sur la présence de ce produit à des salons, en Espagne, avec l’organisation d’une journée promotionnelle « fruits attraction Madrid » et en France, à travers une autre journée promotionnelle des grenades dans la ville de Marseille (France), le 19 novembre prochain.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse avec TAP
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire