Un ancien ministre de l’agriculture et sept autres responsables ont été placés en garde à vue par le parquet près le Pôle judiciaire économique et financier dans une enquête sur des soupçons de fraude dans des marchés publics et blanchiment d’argent.

Selon un communiqué du bureau d’information du Tribunal de première instance publié lundi,  » un ancien ministre de l’agriculture, un conseiller de son cabinet en charge de la gouvernance, deux directeurs au ministère de l’agriculture, le président de la commission de l’ouverture des plis, deux membre de ladite commission et le mandataire d’une société bénéficiaire d’une transaction ont été placés en garde à vue dans le cadre d’une enquête pour soupçons d’infractions commises en violation des dispositions législatives et réglementaires garantissant la liberté de participation et l’égalité des chances dans les marchés publics et de blanchiment d’argent, sur fond d’appel d’offres relatif à des équipements informatiques au profit du ministère de l’Agriculture ».

La transaction en question est d’une valeur de plus de 800 mille dinars, précise le communiqué.

La première brigade centrale de la Garde nationale de l’Aouina a été chargée de poursuivre les investigations dans cette affaire.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse avec TAP
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire