Après un exercice agité en raison de moyens limités, cause principale de l’instabilité du plateau technique (sept entraîneurs en une saison), la Chabiba a tout de même assuré son maintien. Le comité dirigé par Mohamed Memni a toutefois dû ramer à contre-courant en raison de la crise financière qui secoue la JSK. Seul au monde comme on dit, le président aghlabide estime que la situation ne doit cependant pas réveiller les vieux démons du club. Pour lui, un dirigeant doit s’armer de courage et d’implication pour stabiliser le club et faire face aux différents dysfonctionnements inhérents à la pénurie d’argent, le nerf de la guerre. Mohamed Memni a rappelé que le retard des virements des subventions publiques ont causé du tort au club. Mais ce n’est pas une raison pour jeter l’éponge et s’en remettre à la fatalité. Ainsi, la préparation d’avant-saison débutée dans de bonnes conditions, en dépit du fait que le groupe sera amputé des services de Sassi, Bacha, ainsi que de ceux probablement de Laâouichi, Bouchniba, Layouni, Messaâdi, Korbi et Zaïdi sur le départ. Et au président de la JSK d’assurer que tout sera mis en œuvre pour que le décollage soit effectif à l’avenir.

Quid du staff technique ?
Volet compétition, les Aghlabides poursuivent la préparation en prévision de la dernière journée face à l’ASG sous la houlette de l’entraîneur adjoint Mokdad Dhahri après le départ de Hidoussi. Les dirigeants n’ont pas dévoilé le nom du prochain coach. Selon des proches du club, les enfants du club Ben Romdhane et Derbal assureront la première phase de préparation et le choix des éléments capables de remplacer les partants en attendant un accord avec un technicien.
Selon des proches du club, des pourparlers ont été entamés avec Okbi, Ben Yahia et Ghraïri. Cependant, les dirigeants, par souci de discrétion, n’ont pas dévoilé le nom du prochain coach. Attendons voir…
Mohamed Sahbi CHAFRA

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans Dossier du Lundi

Laisser un commentaire