Encore une fois, les révélations faites par le président de la République rencontrent des voix qui sèment le doute. Bien que cette fois le Chef de l’État se soit rendu sur les lieux, dans la maison où un tunnel a été creusé en direction de la résidence de l’ambassadeur de France en Tunisie, avec photos et vidéo et en présence de la Cheffe du gouvernement et du ministre de l’Intérieur, on ose, malgré tout, exprimer des soupçons quant au bien-fondé du « récit » officiel.

Les sceptiques, toujours dans une logique de « fake news », exigent des preuves plus consistantes. Pourtant, les éléments préliminaires de l’enquête affirment l’implication d’un élément takfiriste et extrémiste qui fréquentait souvent cette demeure. Pourtant, Kaïs Saïed a, depuis quelques semaines, opté pour un langage de vérité et de franc-parler dans ses déclarations sur des dossiers de corruption avec des faits exacts et avérés qui ont poussé maintes fois le parquet à agir et à placer en garde à vue certaines grosses pointures auparavant intouchables. Et si l’ambassade de France a préféré ne pas commenter ces révélations, car ne disposant pas d’éléments de réponse pour les médias, cela ne veut pas dire pour autant que le dessein criminel ou terroriste n’est pas envisageable. Au lieu de se féliciter que nous avons parmi nos forces de sécurité des agents capables d’anticiper et de faire tomber à l’eau des stratagèmes noirs pouvant compromettre nos relations avec des pays frères et amis, on tire à boulets rouges sur les efforts louables de nos services de renseignements et met en doute les propos du Président. On oublie dans le sillage de ce scepticisme à outrance, que l’ambassade des États-Unis a déjà fait l’objet d’une attaque ou que l’ambassadeur américain à Tripoli avait été assassiné, il y a quelques années. Notre devoir est de protéger nos hôtes, qu’ils soient diplomates ou simples visiteurs, dans un pays en butte à des difficultés financières et économiques et à une crise politique en voie de résolution. Il semble que cette vigilance ne soit pas du goût de certaines personnes qui y voient une promptitude « inquiétante » de nos forces de sécurité qui veillent au grain pour la sécurité de tous. Il est hallucinant de voir les pêcheurs en eau trouble  préférer le chaos qui est le terreau des forces du mal.

Charger plus d'articles
Charger plus par Chokri Ben Nessir
Charger plus dans Editorial

Laisser un commentaire