La persévérance en matière de lutte contre le Covid-19 constitue un choix incontesté et incontestable du fait que la pandémie est toujours à l’ordre du jour en dépit des réussites engrangées jusqu’ici au point qu’on est parvenu à réaliser, à plusieurs reprises, zéro décès et un taux de positivité au-dessus de 3 ou 4%.

Il reste que la mobilisation, qu’elle soit l’œuvre des autorités sanitaires ou le produit d’une prise de conscience citoyenne que certains considèrent encore comme défaillante ou au moins en deçà des attentes doit se poursuivre sur un rythme qu’on voudrait plus soutenu dans la mesure où les pouvoirs publics soutenus ou accompagnés par les associations et organisations spécialisées sont, plus que jamais, déterminés à faire réussir la campagne nationale de vaccination anti-Covid même si beaucoup de Tunisiens demeurent, encore, réticents envers la piqûre de la délivrance et refusent de se faire vacciner en faisant valoir des prétextes, le plus souvent antiscientifiques qui reflètent des croyances qu’on croyait révolues mais qui persistent toujours, malheureusement, dans certains esprits.

Ainsi, a-t-il été décidé que les journées portes ouvertes de vaccination vont se poursuivre sur la base du maximum d’espaces publics pour accueillir tous ceux qui désirent se faire vacciner, qu’ils soient invités par SMS en vue de la deuxième ou de la troisième dose, qu’ils soient inscrits ou pas sur la plateforme Evax. La nouveauté réside, en effet, dans la facilitation, au maximum, des opportunités d’accès au vaccin et le rapprochement des services rendus par le ministère de la Santé aux citoyens concernés en leur offrant la possibilité de gagner les centres de vaccination dans les régions éloignées, via des moyens de transport public qui seront mis gratuitement à leur disposition.

Les conditions les plus appropriées étant réunies dans l’objectif de parvenir au taux national de vaccination escompté, il reste que les Tunisiens réticents ou mal informés comprennent ou saisissent qu’il leur est d’une urgence capitale de suivre la dynamique générale et de se comporter en citoyens responsables.

Charger plus d'articles
Charger plus par Abdelkrim DERMECH
  • Agendas et ambitions inavoués

    Le paysage médiatique national, plus particulièrement audiovisuel, offre aux Tunisiens, de…
  • Une mauvaise solution

    L’Entreprise tunisienne des activités pétrolières (Etap) vient d’organiser, en application…
  • L’embrasement

    IL  y a dans le paysage politique une particularité qui engendre la dérive, une initiation…
Charger plus dans Editorial

Laisser un commentaire