Fini le temps où nous étions destinés à une carrière professionnelle unique, dans laquelle on débute et puis, plusieurs décennies plus tard, on y prend sa retraite. Aujourd’hui, le monde bouge constamment et les métiers évoluent très vite. Certains disparaissent, d’autres naissent en fonction des besoins du marché mondial de l’emploi.


Chaque année, des milliers d’étudiants sortent avec des diplômes, certes reconnus, mais dont la valeur sur le marché du travail frôle le néant. Dans ce contexte, il est désormais important d’envisager une carrière professionnelle dynamique, où plusieurs vies sont possibles.
Tourné vers les nouvelles technologies, le monde du travail est désormais extrêmement demandeur de métiers de coding, d’administration de réseau et de développement. Beaucoup l’ont compris et n’hésitent plus à franchir le pas et à se reconvertir dans ces métiers valorisés et valorisants sur le marché du travail.
Yosr Garfi, diplômée en urbanisme et aménagement, fait partie de ces jeunes qui ont décidé de changer de vie professionnelle. Elle s’est adressée au Centre d’orientation et de reconversion professionnelle (Corp), qui lui a proposé un accompagnement vers le métier de l’IT (technologie de l’information).
« Après avoir obtenu mon diplôme, j’ai très vite compris que le marché du travail demandait autre chose, témoigne Yosr Garfi. Le Corp m’a aidée à me reconvertir au métier d’Administrateur réseau et sécurité».
Détenteur d’une licence fondamentale en mathématique, Mohamed Naim Hajjem a lui aussi fait le choix de transformer son diplôme en une compétence réelle demandée par les entreprises. Boulimique de la formation, Mohamed Naim Hajjem détient également un diplôme de technicien supérieur en automatisme et informatique industrielle, et il a entamé des études d’ingénierie électromécanique.
«Pour moi, il s’agit d’une demi-reconversion, j’ai voulu élargir mes connaissances en IT, et surtout, dans le cadre de mon projet professionnel, fusionner en quelque sorte entre le réseau et la robotique, et le Corp m’a apporté cela notamment avec une formation en administration réseau et sécurité », nous explique-t-il.
Comme eux, 32 personnes ont été reconverties par Corp vers le métier d’Administrateur réseau et sécurité, 21 personnes reconverties vers le métier d’Analyste test et validation, 39 candidats en cours de reconversion professionnelle vers le métier de Développeur J2EE et 30 candidats en cours de reconversion professionnelle vers le métier de Développeur Python, soit au total 122 candidats.
Sous les bons hospices de la Chambre tuniso-allemande de l’industrie et du commerce (AHK Tunisie) et en collaboration avec la GIZ, le Corp a réussi le pari d’accompagner 639 personnes dans leur projet de reconversion.
Au total, le Corp a également orienté et formé 3.926 personnes en soft skills, et à placer en entreprise plus de 1.500 de ses candidats. Une prouesse dans une conjoncture économique marquée par une croissance molle et un taux de chômage inquiétant.
Selon tous les observateurs, et surtout les entreprises IT qui encouragent (mais également bénéficient) du projet, le Corp apporte non seulement les connaissances techniques, mais aussi l’ensemble des outils de soft skills (compétences humaines et comportementales), permettant à un candidat d’aborder sereinement sa nouvelle carrière.

 

Charger plus d'articles
Charger plus par Karim Ben Said
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire