Le ministre de l’Économie et de la planification, Samir Saïd a souligné la nécessité de bien préparer les dossiers de projets qui seront présentés au cours de la huitième édition de la conférence internationale de Tokyo sur le développement de l’Afrique (Ticad 8), qui se tiendra, en 2022, en Tunisie.

Saïd a souligné, samedi, au cours de sa rencontre avec le président de la Chambre tuniso-japonaise de commerce et d’industrie, Hedi Ben Abbès la nécessité de la coordination avec les secteurs public et privé.

Et d’ajouter que la préparation des projets nécessite une attention particulière à leurs aspects techniques et cadres juridiques, notamment, les projets qui devront être mis en œuvre dans le cadre du Partenariat Public/Privé (PPP).

Il a mis l’accent sur l’importance de cet événement international qui nécessite une préparation minutieuse à tous les niveaux pour en tirer profit économiquement, à travers l’identification de partenariats avec de grandes entreprises pour réaliser des projets à forte rentabilité et disposant d’un impact positif sur le développement en Tunisie.

Le ministre a évoqué l’importance de préparer la mise en place de partenariats stratégiques tuniso-japonais pour s’orienter vers le marché africain, qui représente un marché prometteur notamment pour de nombreux secteurs dans lesquels la Tunisie a acquis une grande expérience à savoir les secteurs de la santé, l’industrie pharmaceutique, l’industrie automobile et la technologie.

Ben Abbas a souligné que les réunions préparatoires se déroulent de manière régulière et avec un rythme ascendant avec toutes les parties concernées afin de fixer les conditions d’une bonne préparation de cet événement, notamment au niveau de l’identification des secteurs.

La Tunisie sera le deuxième pays africain après le Kenya à abriter la TICAD en août 2022, et ce après la décision adoptée en 2016 d’organiser cette manifestation alternativement, entre le Japon et un pays africain.

Environ 50 chefs d’État et de gouvernement et 10 mille participants japonais et africains sont attendus à cette conférence, avait déclaré Ben Abbès, notant que le Japon a alloué un milliard de dollars à l’investissement en Afrique lors de la dernière TICAD.

Ce montant sera de l’ordre de 30 milliards de dollars, lors de la conférence 2022, selon ses estimations.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse avec TAP
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire