« Courons pour l’environnement », mais aussi pour la Tunisie, tel est le slogan de ce marathon national de dimension sportive, touristique, culturelle, sociale qui continue de connaître du succès auprès des jeunes et moins jeunes, même si elle se transforme pour s’adapter aux conditions du protocole sanitaire du Covid-19.

Une conférence de presse a été organisée hier à l’hôtel Mövenpick-Tunis, essentiellement pour rappeler la tenue, dans dix jours, d’une nouvelle édition du marathon de Tunis-Carthage sous l’appellation Virtual Run ou course virtuelle. L’assureur Comar confirme sa tradition dans les courses à pied en organisant trois courses différentes les 11 et 12 décembre 2021. Le semi-marathon, le marathon et la course populaire sont au menu. Lotfi Ben Haj Kacem, directeur général adjoint de Comar assurances et président du comité d’organisation du marathon, résume les ambitions de cette édition qui se veut d’aspect écologique et environnemental dans sa symbolique. Il avance la volonté de la société d’avoir une édition différente des précédentes « pour ne pas organiser pour organiser », comme critique une présente dans la salle au moment des débats. Il faut sortir des sentiers battus sur le plan organisationnel. La demande insistante de nombreux intervenants est d’aller vers les régions au cours des prochaines éditions pour stimuler et donner l’envie de courir à toute la population tunisienne. Du moins la rendre possible et la récompenser. La promesse d’organiser une édition régionale une fois par an prochainement à Kairouan, Monastir ou Kébili a été faite. En 2020 en l’occurrence, en raison de la pandémie de Covid-19, les rassemblements à grande échelle ont été suspendus et beaucoup d’épreuves sportives dans le monde ont été annulées.

Nouvelle tendance virtuelle

Malgré tout, le développement de la course virtuelle a permis de contourner les nombreux obstacles liés à la pandémie de Covid-19 dans de nombreux pays du monde. Ben Haj Kacem de développer : « Il y a une application digitale très intelligente et efficace sur laquelle le coureur choisit la distance qui lui sied. Il choisit un dossard avec un numéro d’enregistrement et lorsqu’il entame la course, il définit le circuit de son choix en fonction du lieu où il se trouve à Paris, Stockholm ou Kébili. Cette application contrôle les tricheries, notamment s’il a emprunté une bicyclette, une voiture, car c’est strictement interdit ». Malgré l’amélioration de la situation sanitaire avec une baisse de la contamination au Covid-19, de nombreux coureurs et marathoniens se désolent de ne pas reprendre leur activité phare. 

Contribuer au reboisement du pays

Lotfi Haj Kacem a fait savoir que les sommes collectées serviront au reboisement des forêts tunisiennes et ce, en partenariat avec l’association tunisienne Changement climatique et du développement durable (Tounes Clean-up). Sous le slogan « Run for nation », Touness Clean Up appelle les coureurs mobilisés et les citoyens volontaires à contribuer pour le pays parce que pour chaque dinar versé, il y a un arbre sauvé. L’objectif de la société environnementale qui sponsorise l’événement est d’avoir 14 320 000 arbres à planter car il y a une corrélation entre le reboisement ou la reforestation et les ressources en eau.

Le comité d’organisation du marathon Comar virtuel a annoncé la participation de plus de 900 athlètes avec 907 enregistrés jusqu’à ce jour selon Ben Haj Kacem qui signale que ce marathon est inclus dans le calendrier International de l’IAAF depuis 2019.

Un quota qui devrait avoisiner les cinq à dix mille participants dans les jours qui viennent avec la forte médiatisation de l’événement. Selon le président du comité d’organisation du marathon, le fait de baptiser l’édition 36 «Marathon Comar Tunis-Carthage des courses virtuelles 2021» offre une nouvelle dimension au rendez-vous, en permettant à chacun d’y participer sans aucunes contrainte géographique et de choisir à partir de la plateforme d’inscription la course à laquelle il souhaiterait participer (10 km, 21,1 km ou le 42,195 km).

Des appels à sensibiliser la population sur les bienfaits de l’athlétisme et de la course ont été lancés. Un présent a parlé de l’hormone de la joie ou du bonheur qui est liée à la pratique d’une activité sportive régulière et particulière: la course à pied qui fait baisser considérablement les risques de maladies cardiovasculaires. On encourage la pratique du sport pour la santé des citoyens car chaque citoyen qui participe à une course devient un ambassadeur et peut transmettre son envie à sa famille. «  Crée en 1986, Marathon Comar de la ville de Tunis s’est imposé comme un rendez-vous sportif annuel très attendu qui draine plus de 2.500 athlètes, amateurs et professionnels, tunisiens et étrangers venant participer aux trois courses programmées, à savoir : le marathon, le semi-marathon et la course pour tous », peut-on lire sur leur portail web. On apprend également qu’un village marathon aura lieu le jeudi 2 décembre et le vendredi 3 décembre 2021 à l’avenue Habib-Bourguiba. L’exposition sera assurée par les différents partenaires de Comar dans le domaine sportif et des associations œuvrant dans les domaines de l’environnement et de l’enfance. Alors qu’attendez-vous pour vous inscrire sur www.marathon.comar.tn ?

Charger plus d'articles
Charger plus par Mohamed Salem Kechiche
Charger plus dans Sport

Laisser un commentaire