Ayant goûté l’année dernière au bonheur de renverser la vapeur et de détrôner son rival pourtant coriace et déterminé à souhait, le commissariat régional à l’éducation Sfax 1 ne compte pas en démordre cette année, tant il est vrai que le fauteuil de leader est toujours flatteur

Cet objectif renouvelé, sans faille, au fil des sessions à Sfax, n’est nullement, en fait, le reflet d’une quelconque prétention ou de suffisance mais bel et bien un signe de la confiance qu’autorisent non seulement le sérieux d’une préparation circonstancielle,  mais surtout le travail de longue haleine et la constance dans l’effort ayant caractérisé l’ensemble du parcours scolaire sous la conduite d’un corps éducatif dévoué aidé dans sa tâche par la sollicitude permanente des parents toujours aux petits soins, bienveillants, un tantinet permissifs mais d’une grande fermeté quand il s’agit  de signes de relâchement, de manque de sérieux ou d’un quelconque laisser-aller manifestés par leur progéniture en matière de travail scolaire.

Ce n’est donc pas par pure fatuité que le corps éducatif et les responsables auprès de chacun des deux commissariats régionaux à l’éducation, sont à chaque nouvelle session du baccalauréat animés par l’espoir secret de voir leurs candidats imposer leur leadership et faire gagner à leur commissariats  les lauriers tant convoités, à l’issue d’une compétition pas du tout gagnée à l’avance, tant la lutte est serrée entre les deux concurrents. Côté statistiques, 9.553 candidats se présentent aujourd’hui aux épreuves de cette session principale de juin 2019 contre 9.347 en 2018.

Commissariat régional à l’éducation Sfax 1 

Ayant goûté l’année dernière au bonheur de renverser la vapeur et de détrôner son rival pourtant coriace et déterminé à souhait, le commissariat régional à l’éducation Sfax 1 ne compte pas en démordre cette année, tant il est vrai que le fauteuil de leader est toujours flatteur.

Les candidats sont répartis comme suit : établissements publics (4.137), écoles privées (1.166) et candidats libres(245). Quant à la répartition des candidats par section, elle se présente ainsi : section économie et gestion (2.146), section lettres (649), section sciences expérimentales (149), section maths (645) section sciences techniques (1107) et section sport (111), sachant que huit candidats bénéficieront de mesures exceptionnelles.

Commissariat régional à l’éducation  Sfax 2

Le commissariat régional à l’Education Sfax 2 aspire sans nul doute à prendre sa revanche et remonter sur la plus haute marche du podium, un honneur que lui a méritoirement ravi son frère et non moins rival en 2018, au terme d’une compétition âprement menée.

Le commissariat compte 2.912 candidats inscrits dans les établissements publics, 147 appartenant aux écoles privées et 146 candidats libres. Les candidats se  répartissent sur les six traditionnelles sections, à l’exception de la section sport, à savoir les sections lettres (398 ),  maths (357), sciences expérimentales (808), section économie et gestion (1.143), sciences techniques (433) et sciences informatiques (66).

Le commissariat régional à l’éducation Sfax 2 compte 7 cas exceptionnels aux épreuves du baccalauréat.

Charger plus d'articles
Charger plus par Taïeb LAJILI
Charger plus dans Société

Laisser un commentaire