La note conjoncturelle publiée au mois de novembre 2021 par l’Institut tunisien de la compétitivité et des études quantitatives et élaborée par les expertes Mounira Bouali et Safa Mkaouer, indique que le Produit intérieur brut (PIB), — contrairement au deuxième trimestre 2021—, a augmenté de 0,7% en raison de la hausse de la valeur ajoutée pour certaines activités à l’instar des services d’hôtellerie, de restauration (66.9% contre -35.2%), des services du transport et entreposage (17.8% contre -20.9%) et du secteur de l’industrie chimique (6.1% contre -4.9%).

En revanche et en termes de glissement annuel, le PIB a progressé de 0.3% au troisième trimestre 2021 reflétant une reprise de l’activité économique.

Selon la même source, la production du phosphate réalisée jusqu’au mois d’octobre 2021 est en baisse de 21% par rapport aux objectifs ciblés, d’après la CPG. Concernant les ressources d’énergie primaire, — comparées aux 9 premiers mois 2020 —, elles ont enregistré un accroissement de 33%, il en est de même pour la demande d’énergie primaire qui a augmenté de 6.6%. Quant au déficit du bilan d’énergie primaire, il a baissé de 12.8%.

Progression de l’Indice de production industrielle

En juin 2021 et comparé au mois de mai 2021, l’indice de production industrielle a enregistré une légère progression de 0.3%, la majorité des secteurs ont vu leur production augmenter à l’exception du secteur de l’énergie qui est en diminution (5.6% après -4.2% en mai).

En effet, la cadence de la production industrielle reprend dans le secteur des IME (+2.5% après -2.5%), le secteur de THC a enregistré un rebondissement (+21.1% après-17.0%), le secteur des mines (+9.1% après 6.8%) et le secteur des IAA (+0.7% après -2.5%).

De même pour l’Indice des prix de l’immobilier, qui a enregistré une augmentation de 6.8% au deuxième trimestre 2021. Cet accroissement est dû à la hausse des prix des maisons de 7.8%, des terrains à bâtir de 6.7% et des appartements de 6.6%.

En termes de glissement annuel, l’indice a progressé de 15.4% au second trimestre 2021, vu que les prix des appartements se sont accrus de 11.6%, ceux des terrains constructibles de 15.9% et ceux des maisons de 23.7%.

Exportations/importations :  les échanges en hausse

Pour les 10 premiers mois de l’année 2021 et par rapport à la même période de l’année dernière, les exportations et les importations sont respectivement en hausse de 20.9% et de 21.6%. Le solde commercial est de -13.317.4 MD contre – 10.780 MD durant les dix premiers mois de l’année 2020, le taux de couverture est de l’ordre de 74% contre 74.4% une année auparavant en perdant 0.4 point. En termes de variation mensuelle (octobre 2021/septembre 2021), le volume des échanges est en hausse pour les exportations (soit 0.6%) et aussi pour les importations (soit 2.6%). Quant au déficit commercial, il est passé de -1.439.5 MD en septembre à -1.556.4 MD en octobre. Pour le mois d’octobre 2021 et par rapport au mois précédent, les échanges des produits énergétiques sont en hausse de 59% pour les importations et de 147.5% pour les exportations. Pour les importations des biens d’équipement, elles sont en diminution de 21.9%. Les échanges des produits énergétiques, eux, sont en hausse de 59% pour les importations et de 147.5% pour les exportations.

En termes de variation mensuelle (octobre 2021 / septembre 2021), les exportations des produits miniers et phosphatés affichent une baisse de 25.9%.

Évolution des cours des matières premières

Le cours du Brent repart à la hausse en septembre 2021 en passant de 74.6$ contre 70.02$ en août, enregistrant ainsi une augmentation de 6.5%.

En effet, le prix du phosphate brut en septembre 2021, enregistre un accroissement de 7.8% pour s’afficher à 147.5$ contre 136.88$ en août.

En termes de variation mensuelle (septembre 2021/août 2021), le prix d’une tonne métrique de blé ainsi que celui du maïs sont respectivement en baisse de 1.9% et de 10.1%.

En septembre 2021 et par rapport au mois précédent, les prix du sucre international et les prix du sucre UE sont stables alors que les prix du sucre US sont en hausse de 3.9%.  Le prix moyen d’une tonne d’huile d’olive extra vierge (en dollars US par tonne métrique), au cours du mois de septembre 2021 par rapport au mois d’août 2021 et après deux mois de baisse consécutifs, est en hausse de 1.3%.

Secteur des services : des IDE triplés

Pour les 9 premiers mois de l’année 2021 et par rapport à la même période de l’année précédente, le montant des intentions des investissements industriels est en baisse de 15.6%. Des hausses des montants des investissements déclarés ont été observées au niveau des IAA (+46.5%) et au niveau des industries chimiques (+55.2%), par contre d’importantes baisses ont été observées pour le secteur des industries cuir et chaussures (-43.7%), pour les IME (-39.7%) et pour les IMCCV5 (-63.1%).

Les intentions d’investissement des services ont légèrement baissé de 0.6%. Quant au montant des approbations des investissements agricoles, ils sont en hausse de 29.4 %.

Le montant des IDE, au cours des 9 premiers mois de l’année 2021, est en légère hausse de 0.1 % par rapport aux 9 premiers mois de l’année 2020. Seuls les IDE au niveau des services ont vu leurs montants tripler sinon les autres ont connu des baisses.

Pour ce qui est des investissements déclarés par la TIA au cours des 10 premiers mois de l’année 2021, leur montant s’élève à 1455.3 MD pour 22 projets contre 1911 MD pour 45 projets par rapport à la même période de l’année dernière.

Chômage : le plus haut niveau depuis 2011

Le taux de chômage est passé de 17.9% pour le deuxième trimestre 2021 à 18.4% au troisième trimestre 2021, enregistrant une augmentation de 0.5 point  qui est aussi la même par genre, enregistrant ainsi son plus haut niveau depuis 2011. Pour le taux de chômage des jeunes âgés entre 15 et 24 ans, il a augmenté, au cours du troisième trimestre 2021, pour atteindre 42,8% contre 41,7% au cours du deuxième trimestre.

Légère augmentation du taux d’inflation

En octobre 2021, le taux d’inflation est de 6,3% après 6,2% durant les deux mois précédents. Cette légère augmentation résulte de l’accélération du rythme des hausses des prix des articles d’habillement et chaussures (8,6% contre 7,8% le mois de septembre), des produits et services de l’enseignement (7,8% contre 6,1% au mois de septembre) et des produits de meubles, articles de ménage et entretien courant du foyer (4.3% contre 3.6% le mois précédant). Par contre une légère décélération est observée au niveau du rythme d’augmentation annuel des prix des produits alimentaires (7,0% contre 7,2%).

Il est à signaler que, sur un an, les prix des produits manufacturés et des services ont augmenté respectivement de 7.5% et 4.6%.

S’agissant du taux d’inflation sous-jacente, il est de l’ordre de 6.3% contre 6% le mois précédent.

Contraction du déficit budgétaire

Une contraction du déficit budgétaire à la fin du mois d’août 2021, et par rapport à la même période de l’année dernière, a été enregistrée passant  de 4920.7 MD à 3035.7 MD, ce qui correspond à une baisse de 38.3%.

Les charges budgétaires ont été marquées par l’accroissement des dépenses de rémunération de 5.7%, des dépenses de gestion, 5.5%, des dépenses d’investissement, 2.5% et des dépenses de charges de financement de 1.5%, alors que seulement les dépenses d’intervention ont baissé de 8.2%.

Le service de la dette est en hausse de 33.4% pour les 8 premiers mois de l’année 2021 et par rapport à la même période 2020. Pour l’encours de la dette publique, il s’élève à 101.197,6 MD contre 90.204,2 MD. Cet accroissement est marqué par l’augmentation de 36.1% de l’encours de la dette intérieure.

(Source : Itceq)

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans Economie

Laisser un commentaire