Le Kef, comme nous ne l’avons jamais visité auparavant, nous fut proposé lors d’un événement organisé samedi 25 décembre 2021 en guise d’inauguration du projet Hkeya fi Hkeya. Depuis le 1er janvier, l’application est à la disposition de tout le monde pour visiter Le Kef sous le prisme de son patrimoine immatériel.

Le rendez-vous fut donné au Mausolée Sidi Bouloufa, ouvert aussi, à cette occasion. C’est un site patrimonial restauré et réhabilité en collaboration avec la municipalité du Kef et avec le soutien de la fondation Drosos pour être l’espace culturel d’accueil et de médiation de Museum Lab autour du patrimoine du Kef.

Répartis en quatre groupes guidés par de jeunes médiateurs culturels de la ville, notre visite commence.

Dans ce même lieu, à Sidi Bouloufa, le circuit débute, à travers une exposition photos accompagnée de strorytelling audio. Chaque personnage photographié nous le recevons aussi en son. Sa voix nous raconte l’histoire d’un lieu, d’un espace, d’une porte, d’une rue ou d’un personnage mythique… ces personnes-mémoire vivante de la ville du Kef tissent la trame d’un circuit fait de versions, de légendes, de contes, dont les recoupements constituent le schème d’une mémoire commune. Celle de la ville et de ses pourtours.

La visite se poursuit à l’extérieur et grâce à une application interactive disponible sur smartphone, nous suivons la balade des contes et des légendes du Kef racontés au fil d’un parcours ludique à pied, dans Le Kef intra et extra muros.

Hkeya fi Hkeya, s’inscrit dans le cadre d’un projet de plus grande ampleur porté par Museum Lab, débuté en 2020, de numérisation de ce patrimoine immatériel du Kef, via une plateforme, dans le but de conserver, valoriser et diffuser le patrimoine culturel immatériel tunisien. Hkeya fi Hkeya est soutenu par le programme Tfanen Creative Tunisia, financé par l’Union européenne au titre du Programme d’appui à la culture en Tunisie (Pact) et par le ministère des Affaires culturelles, mis en œuvre par le British Council et en coopération avec Eunic. Digital Cultural Experience (DCX) est le partenaire technique.

 

Les principes d’action de Museum Lab reposent sur la formation et l’intégration socioéconomique de diplômés inactifs de la région, la valorisation du patrimoine matériel et immatériel tunisien auprès des habitants et du grand public, et une synergie avec l’écosystème touristique.

En suivant le guide, nous allons à la rencontre de différents lieux : Bab Ghddar, La Ghriba, le cimetière juif et chrétien, la muraille de La Kasba, Dar El Kéhia… à chaque escale, et via un QR code nous avons accès à un fragment d’histoires raconté par «le conteur» à qui le comédien et personnage emblématique du Kef, Bahri Rahali, prête voix et image pour constituer un puzzle et aboutir à un ensemble, un condensé de l’histoire de la ville.

Le projet s’est construit en plusieurs étapes avec une première phase de formation autour du patrimoine culturel immatériel dirigé par Mourad Sakli, les contenus des différentes thématiques : contes et légendes, récits de voyage, calendrier agraire, et expressions artistiques par Mohamed Tlili, les techniques de médiation et de storytelling  par Maroua Mannai et M. Oubaid Allah Ayari et les nouvelles technologies employées dans les  circuits culturels par Mohamed Ali Midani.

Ce travail de fond a abouti, après une mise en exécution technique du circuit culturel des contes et légendes du Kef dans la Médina via l’application Hkeya fi Hkeya portant plusieurs fonctions culturelle, numérique, touristique et commerciale avec vente de produits dérivés.

• Des circuits d’interprétation patrimoniale

Avec QR codes et des médiateurs formés

• Des circuits d’interprétation patrimoniale

Avec QR codes et des médiateurs formés

Ce projet vise, en somme, à dynamiser la vie culturelle et touristique dans la ville du Kef, à limiter le risque de disparition du patrimoine immatériel, à améliorer les capacités des étudiants et des diplômés en humanités grâce à des outils innovants (multimédia, audiovisuel et nouvelles technologies) pour les outiller aux projets professionnalisants dans le secteur des sciences humaines, à catalyser le tourisme culturel.

Au final, rappelons que Museum Lab est un laboratoire à statut associatif connu pour ses activités à valeur ajoutée pour le secteur patrimonial. Ses projets antérieurs (soutenus par plusieurs ambassades, par l’Unesco et par la fondation Drosos) témoignent de sa capacité à fédérer des institutions, coordonner les actions de plusieurs intervenant, impliquer les jeunes et la population locale en vue de sensibiliser aux valeurs et vertus patrimoniales et, en définitive, améliorer l’attractivité des lieux patrimoniaux.

Charger plus d'articles
Charger plus par Asma DRISSI
Charger plus dans Culture

Laisser un commentaire