21.000

Le Groupement professionnel des conditionneurs d’huile végétale subventionnée a indiqué que 21.000 t seront disponibles entre le 20 janvier et le début du mois de février.

12.000

Selon Mehdi Mahjoub, porte-parole de la Chambre syndicale des concessionnaires automobiles, le régime fiscal privilégié  a été maintenu. Pour le moment, douze concessionnaires étaient autorisés à importer des voitures populaires, à raison de 1.000 véhicules chacun par an. Ainsi, 12.000 voitures seront disponibles cette année.

10,4

A la fin de l’année dernière, le déficit budgétaire se situerait au niveau de 10,4 milliards de dinars, soit l’équivalent de 8,3% du PIB. Il a été de 11,2 milliards de dinars (9,6% du PIB), une année auparavant, marquant une baisse de 7,2%.

30,8

Les ressources de l’Etat, les recettes fiscales, devraient s’établir à 30,8 milliards de dinars, au terme de l’année 2021, en hausse annuelle de 3,6 milliards de dinars, grâce à l’affermissement des impôts indirects (en hausse de 2,5 milliards de dinars), et des recettes d’impôts directs qui progresseraient de 1,1 milliard de dinars, tirées particulièrement par la bonne tenue des recettes des sociétés pétrolières et de l’impôt sur le revenu.

62%

Les ressources budgétaires propres, qui devraient totaliser 34,4 milliards de dinars à fin 2021, ne permettent de couvrir que 62% des dépenses totales de l’Etat.

Quant aux dépenses de l’Etat (hors service de la dette), elles atteindraient 40,4 milliards de dinars à fin 2021, en hausse de 3,3 milliards de dinars sur un an, en raison de l’accroissement de la masse salariale et des charges de subvention des carburants.

14,9

Les paiements au titre du service de la dette publique seraient en hausse sensible pour dépasser 14,9 milliards de dinars, ce qui représente 11,9% du PIB, à fin 2021 (contre 11,1 milliards de dinars ou 9,4% du PIB), en 2020.

La tendance haussière du service de la dette de l’Etat devrait se poursuivre au cours des années à venir à cause de la forte accumulation des emprunts durant la dernière décennie.

16.215,1

Le solde de la balance commerciale, sur l’ensemble de l’année 2021, est déficitaire de 16.215,1 MD, contre un déficit de 12.757,8 MD durant l’année 2020. Le taux de couverture a perdu 1 point par rapport à l’année passée pour s’établir à 74,2%.

6.325,5

Selon l’INS, le déficit de la balance commerciale est dû aux flux d’importations importants venant particulièrement de la Chine (-6.325,5 MD), la Turquie (-2.655,9 MD), la Russie (-1440 MD) et l’Algérie (-1554,4 MD). Le solde de la balance commerciale des biens a enregistré un excédent avec d’autres pays, principalement avec la France (4.001,2 MD), l’Allemagne (1.860 MD) et la Libye (1.588,5 MD).

20,5%

Durant l’année 2021, les exportations ont enregistré une hausse de 20,5% contre une baisse de 11,7% durant l’année 2020. Elles ont atteint le niveau de 46.654,2 MD contre 38.705,9 MD durant l’année 2020. Les ventes à l’étranger du secteur de l’énergie ont évolué de 39%, celles des mines, phosphates et dérivés de 83,2%, celles des textile, habillement et cuir de 14,4%, et celles des industries mécanique et électrique de 21,9%.  

  • Des faits et des chiffres

    1.383,4 Le flux des investissements internationaux, au terme des neuf mois de l’année 2021…
  • Des faits et des chiffres

    125.000 L’Office tunisien des  céréales  a lancé des appels d’offres internationaux pour a…
  • Des faits et des chiffres

    4,5 Le ministère de l’Industrie, de l’Energie et des Mines vient d’allouer une enveloppe d…
Charger plus d'articles
Charger plus par Saoussen BOULEKBACHE
Charger plus dans Economie

Laisser un commentaire