Un onze type a certainement des chances très limitées de survivre tout au long d’une compétition. Au gré des blessures, des méformes ou des évolutions tactiques, le onze de départ dans une CAN tend souvent à changer. Ainsi, on vous propose les probables choix d’Alain Giresse pour la prochaine Coupe d’Afrique.

Les gardiens
S’il y a un poste pour lequel Alain Giresse devrait vraiment se poser tant de questions pour composer son onze de départ, c’est bien celui du gardien de but. En effet, le choix sera certainement entre Moez Hassen (ayant vécu une saison très difficile avec l’OGC Nice et qui reste toujours loin de la compétition) et l’ex-Clubiste Farouk Ben Mustapha (auteur d’une saison le moins que l’on puisse dire excellente sous les couleurs d’Al Shabab en Arabie saoudite). Néanmoins, titularisé face à la Croatie, Hassen reste le plus proche de garder la cage des Aigles. Il semble bel et bien qu’il ait gagné la confiance de Giresse.
La défense
La défense centrale ne changera pas et devrait être composée, sauf blessure de dernières minute, du roc de l’Olympiakos Yassine Meriah et du meilleur joueur de la Gantoise cette saison Dylan Bronn, qui ont prouvé ces derniers temps que leur association était indispensable à l’équipe. Ils ont ainsi présenté une performance digne d’éloge lors des derniers matchs amicaux, en affichant une solidité et une complémentarité incontestables. Sur le flanc gauche, la concurrence sera nul doute bien féroce entre Aymen Ben Mohamed et Oussama Haddadi. Mais ce dernier sera très vraisemblablement titulaire, notamment avec le départ controversé d’Ali Maâloul. Sur le flanc droit, Giresse devra aligner Rami Bedoui au détriment de Wajdi Kechrida qui sera exploité probablement au milieu de terrain.
Le milieu de terrain
La ligne médiane sera nul doute orchestrée par le pilier du Montpellier Elyes Skhiri qui excelle dans la récupération de balle, la conservation et la relance. Il sera très probablement accompagné par le Zamalkawy Ferjani Sassi qui revient de blessure. Reconnu pour ses passes de très grande qualité, ses prises de balle incisives et son pressing incessant, il ne faudrait pas s’étonner qu’Alain Giresse le titularise après avoir reçu finalement le feu vert des médecins. Cette paire au milieu a été déterminante pour l’équipe lors des éliminatoires et devrait perdurer à la CAN. On a aussi des joueurs créateurs qui peuvent jouer en milieu comme en attaque et qui sont utiles en phase offensive.
L’attaque
Dans l’attaque, même si certains joueurs sont certains d’être titulaires, comme Youssef Msakni et le Stéphanois Wahbi Khazri en pointe, d’autres risquent de manquer à l’appel. Ainsi, ce duo devra être épaulé par Naïm Sliti sur l’aile gauche. Connu pour la justesse de ses passes et la qualité de ses frappes, le Dijonnais de 26 ans a certainement les qualités requises pour s’imposer comme l’un des leaders techniques. Enfin, le Niçois Bassem Srarfi représente pour sa part une très belle carte à jouer par Giresse. Doté d’un talent irréprochable, il pourrait ainsi bouleverser les calculs de n’importe quelle équipe. Il pourrait normalement être lancé en cours de jeu. N’oublions pas le «Sang et Or» Anis Badri qui sera également un joueur clé pour les Aigles dans cette CAN compte tenu de sa régularité et son expérience dans les cours africaines.
Charger plus d'articles
Charger plus par Mohamed Ali Arfaoui
Charger plus dans Sport

Laisser un commentaire