La chambre pénale spécialisée dans les crimes terroristes a prononcé, vendredi, des verdicts dans l’affaire de l’assassinat d’un policier et l’agression d’un militaire à l’arme blanche, en 2019 à Bizerte.

Les jugements rendus vont de la peine capitale à l’emprisonnement, selon le bureau de presse du Tribunal de première instance de Tunis.

Le 23 septembre 2019, la ville de Bizerte a été le théâtre d’une tentative d’agression à l’arme blanche contre un militaire, Mohamed Béjaoui, et de l’assassinat d’un agent de police, Faouzi Houimli, devant la cour d’appel de la ville. Ce dernier a été mortellement poignardé.

Quatre accusés ont comparu dans cette affaire. Le premier a été condamné à la peine capitale, le deuxième à une peine de sept ans d’emprisonnement et le troisième a écopé de quatre ans ferme. Le quatrième a été acquitté.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse avec TAP
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire