Les tests effectués par le laboratoire accrédité par le comité organisateur de la CAN se sont révélés négatifs pour ce quatuor, désormais à la disposition du staff technique.

L’équipe nationale se tourne désormais vers les quarts de finale qu’elle s’apprête à négocier avec beaucoup d’enthousiasme suite à la victoire remportée haut la main devant le Nigeria et ce, malgré les absences enregistrées à cause du Covid.

Face au Burkina Faso ce samedi, le staff technique national pourra compter sur trois joueurs de champ et un gardien de but. En effet, les tests effectués par le laboratoire accrédité par le comité organisateur de la CAN se sont révélés négatifs pour le gardien de but Aymen Dahmen et trois joueurs de champ, à savoir Ali Maaloul, Ghailane Chaalali et Yoann Touzghar. De quoi apporter plus d’assurance au groupe.

Laidouni testé positif

Si Dahmen, Maaloul, Chaalali et Touzghar seront à la disposition du staff technique pour le match de samedi, le doute plane sur Aissa Laidouni. Le test rapide effectué par ce joueur, hier, s’est malheureusement avéré positif. Laidouni attendra les résultats des tests PCR qui seront effectués avant le match du Burkina Faso, pour être fixé sur son sort.

Pour le moment, il faudra compter sans lui. Son absence ne doit pas poser problème à condition que ceux qui fouleront la pelouse du stade samedi affichent la même détermination et la même envie que ceux qui ont affronté le Nigeria.

Covid ou pas, nos joueurs n’ont plus droit à l’erreur. Ils ont démontré qu’ils ont du cran. Il suffit qu’ils croient en eux-mêmes et que le staff technique national aligne ceux qui le méritent pour que la machine carbure à plein régime. De toute manière, on ne pourra pas avoir une situation pire que celle vécue avant le match du Nigeria avec le nombre conséquent d’absences enregistrées aussi bien parmi les joueurs qu’au sein du staff technique.

Charger plus d'articles
Charger plus par Walid NALOUTI
Charger plus dans Sport

Laisser un commentaire